La NASA va envoyer un robot sur Mars pour analyser de possibles fossiles

La NASA a presque terminé la construction du robot qui va parcourir la surface de Mars et examiner la possibilité de trouver des fossiles extraterrestres sur la planète. L’agence spatiale espère ainsi que le futur rover, qui sera lancé en 2020, pourra trouver des preuves d’une ancienne vie sur Mars, et découvrir comment il serait possible pour les humains d’y vivre dans le futur.

Le nouveau rover de la NASA sera baptisé en 2020, toutefois, l’agence l’a déjà dévoilé au monde entier lors d’un événement destiné aux médias.

Crédits Pixabay

En février prochain, les trois sections de l’engin seront assemblées au Florida’s Kennedy Space Center. Le lancement quant à lui est prévu pour le mois de juillet, et visera à faire atterrir le rover dans un lac asséché de la planète Mars, plus vaste que l’île de Manhattan.

La mission du robot martien

Le rover martien de la NASA a à peu près la taille d’une voiture et possède quatre roues. Arrivé sur la Planète Rouge en février 2021, il parcourra la base du cratère Jezero dont la profondeur est de 250 m. Ce cratère est  supposé avoir été autrefois un lac de la taille du lac Tahoe. Les scientifiques pensent ainsi qu’il possède une abondance de sédiments intacts vieux de 3,5 milliards d’années. Les chercheurs espèrent donc y découvrir des fossiles d’une vie martienne.

D’après Matt Wallace, qui est directeur adjoint du projet Mars 2020, le défi ce sera surtout de rechercher des traces de produits chimiques qui datent de plusieurs milliards d’années.

L’étape suivante

Wallace a expliqué que le rover allait collecter jusqu’à 30 échantillons de sol qui seront ensuite renvoyés sur Terre à l’aide d’un futur engin spatial de la NASA. Cette future mission est prévue être lancée en 2026 et sera constituée d’un appareil qui va atterrir sur la planète, recueillir les échantillons collectés par le rover, et les mettre dans une fusée qui retournera sur Terre.

Le directeur adjoint du projet Mars 2020 a indiqué que les découvertes faites lors de cette mission seront cruciales pour les futures missions humaines sur Mars, par exemple au niveau de la production d’oxygène. Le rover transportera en effet un équipement qui peut transformer le dioxyde de carbone omniprésent sur Mars en oxygène. Celui-ci sera utilisé pour la survie des astronautes, mais aussi comme carburant.

En cas de succès, la mission Mars 2020 représentera le cinquième rover de la NASA à atterrir en douceur sur la Planète Rouge. L’agence a d’ailleurs appris de nombreuses leçons importantes après l’atterrissage sur Mars du Rover Curiosity en 2012. Ce dernier continue actuellement de parcourir la surface de la planète.

Mots-clés marsNASA