La NASA va faire voler son tout premier avion entièrement électrique

Lorsqu’elle n’est pas en train de conquérir l’espace, la NASA planche sur le développement de nouvelles technologies révolutionnaires. Depuis le début des années 2000, l’agence spatiale américaine travaille sur la construction d’avions entièrement électriques.

En collaboration avec General Electric, la NASA est parvenue à mettre au point le X-57 Maxwell, son tout premier avion expérimental 100 % électrique. Ce dernier est équipé d’un prototype d’une toute nouvelle génération d’onduleurs. Fonctionnant au carbure de silicium, l’onduleur présente la particularité d’être plus petit que ceux qui sont actuellement utilisés.

avion

Crédits Pixabay

La NASA a annoncé qu’ils vont commencer à tester le prototype au sol, avant de passer à la vitesse supérieure et passer aux essais dans les airs.

Un avion aux capacités futuristes

La NASA et General Electric prévoient d’équiper les ailes du X-57 Maxwell de 14 moteurs électriques qui sont alimentés par des batteries lithium-fer-phosphate (LiFePO4). Chaque moteur présente la particularité de pouvoir être utilisé à des vitesses différentes, et permettre ainsi de booster les capacités de vol du X-57 Maxwell.

Pour ce qui est de la taille des moteurs, Konrad Weeber, ingénieur en chef de l’énergie électrique chez General Electric Research, a indiqué qu’ils travaillaient activement sur des versions plus petites et légères. « Nous intégrons essentiellement 1 MW de puissance dans la taille d’une valise compacte qui convertira suffisamment d’énergie électrique pour permettre des architectures de propulsion hybride électrique pour les avions commerciaux. »

Une grande avancée pour l’aviation électrique

Avec le X-57 Maxwell, la NASA fait un grand pas dans ses recherches sur les systèmes de propulsion électrique des avions. Les travaux vont aussi aider à l’élaboration des normes, pratiques de conception et plans de certification pour la conception des antennes électriques.

Et bien que pour l’instant, les avions électriques imaginés et développés par la NASA et General Electric ne permettent que de transporter neuf personnes sur des distances assez courtes, les responsables du projet restent très optimistes quant à son avancée.

Le but est de réussir à construire des avions plus écologiques et qui polluent moins (voire plus du tout). La NASA prévoit ainsi de partager ses découvertes et l’avancée de ses tests aux compagnies aéronautiques, ainsi qu’aux différentes agences et organismes de réglementation.

Mots-clés NASA