La NASA va lancer sa mission de déviation d’un astéroïde en novembre

Le programme « Défense planétaire » de la NASA est sur le point de franchir une nouvelle étape majeure. On sait effectivement que le vaisseau spatial qui va essayer de modifier la trajectoire de l’astéroïde Didymoon quittera la Terre en novembre.

L’agence spatiale américaine enverra prochainement dans l’espace un vaisseau spatial destiné à changer la trajectoire d’un astéroïde. Un projet connu sous le nom de DART (Double Asteroid Redirection Test). Il fournira des données primordiales sur la manière de dévier un astéroïde pour de futures missions. Environ 25 000 objets géocroiseurs ont jusqu’ici été recensés par la NASA, ce qui fait que d’autres engins spatiaux seront probablement lancés dans les prochaines décennies afin d’éliminer tout risque de collision avec notre planète.

Image d’un astéroïde // Frantisek Krejci – Pixabay.com

Le vaisseau spatial DART se dirigera ainsi vers Didymoon. Son lancement se fera à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX.

A lire aussi : On a retrouvé une pierre lunaire perdue par la NASA

Un engin spatial pour dévier les astéroïdes

Didymoon a 160 mètres de large et il gravite autour d’un astéroïde de plus grande envergure connue sous le nom de Didymos, lequel mesure près de 780 mètres de diamètre. La NASA prévoit de heurter Didymoon à plus de 21 000 km/h en octobre 2022. L’impact aurait pour effet de changer la vitesse de quelque fraction, mais cela suffirait pour modifier la trajectoire de l’astre.

Le dernier passage de Didymoon au plus près de la Terre remonte à 2003. À cette époque, l’astéroïde avait frôlé notre planète à une distance de moins de 6 millions de kilomètres. Il représente donc une menace pour l’humanité. Des deux astéroïdes, il est d’ailleurs le plus susceptible d’entrer en collision avec notre planète.

DART sera ainsi le premier vaisseau spatial à démontrer la possibilité de détourner un astéroïde en utilisant la technique de l’impacteur cinétique. Ce procédé consiste à envoyer un ou plusieurs engins spatiaux spécialement conçus pour se déplacer à grande vitesse et se positionner sur la trajectoire d’un astéroïde pour ensuite le percuter afin de modifier sa route.

A lire aussi : Voilà comment la NASA teste ses combinaisons spatiales

La NASA surveille l’espace

L’agence spatiale américaine a annoncé que DART est la première étape d’une stratégie de défense planétaire contre les objets géocroiseurs potentiellement dangereux. Un projet mené en collaboration avec l’ESA (agence spatiale européenne). L’objectif est d’éviter qu’un astéroïde dangereux entre en collision avec la Terre.

Selon la NASA, tout objet qui s’approche trop près de notre planète est « potentiellement dangereux ». Les plus inquiétants sont ceux qui se situent à moins de 0,05 unité astronomique, soit près de 7,3 millions de kilomètres.

D’autres systèmes de défense contre les astéroïdes seront développés dans les années à venir étant donné que ces roches constituent une menace permanente.

La NASA continue de scruter le ciel pour trouver des roches spatiales potentiellement dangereuses. Les découvertes sont répertoriées et surveillées pour mettre en place une éventuelle stratégie de défense en cas de risque d’impact. Ces tâches incombent notamment au Bureau de coordination de la défense planétaire de l’agence.

Mots-clés NASA