La NASA va tenter de faire voler un drone sur Mars

Est-il possible de faire voler un appareil sur Mars ? Bien que cette question puisse paraître étrange, elle est vite compréhensible lorsqu’on sait que l’air martien est extrêmement léger, à raison d’une densité qui équivaut à seulement 1% de l’atmosphère terrestre, nous rapporte 01net.

L’agence spatiale américaine s’est ainsi lancé le défi de faire voler un drone sur Mars. Cet appareil, dénommé Ingenuity, a été embarqué à bord de la mission Mars 2020 qui a atterri sur Mars ce jeudi 18 février 2021.

Photo de Michael Draeger. Crédits Pixabay

En ce moment, le drone se trouve plus exactement sur le ventre du rover Persévérance. Mais maintenant qu’il a débarqué sur Mars, Persévérance ne tardera pas à larguer Ingenuity au sol et a rouler au-dessus de lui pour s’en éloigner.

Ingenuity parviendra-t-il à dompter l’atmosphère martienne ?

Beaucoup s’attendent à de nouvelles découvertes du côté du rover Persévérance dans cette mission Mars 2020. Pourtant, cette mission comporte également un défi moins médiatisé qui est de faire voler un drone sur Mars. Pour réussir cette prouesse – étant donné la difficulté que pose l’atmosphère de la planète rouge – les scientifiques de la NASA ont construit Ingenuity en prenant en compte les différents obstacles.

Tout d’abord, le poids de l’appareil a été pensé pour être le plus léger possible si bien qu’Ingenuity ne pèse que 1,8 kg. Ensuite, les hélices de l’appareil tourneront cinq fois plus vite qu’un hélicoptère standard à raison de 2.400 tours par minute. Mais ce n’est pas tout. Pour faire face aux nuits glaciales sur Mars – la température peut atteindre les – 90°C la nuit – Ingenuity a été doté de panneaux solaires pour l’aider à recharger ses batteries et à se réchauffer.

A lire aussi : Une étrange réaction chimique détectée sur Mars

Un vol en toute autonomie

Pour ce qui est du vol et des collectes d’informations, Ingenuity est effectivement capable de prendre des photos et des vidéos. La NASA lui aurait d’ailleurs prévu cinq vols à difficulté croissante. L’appareil peut aller jusqu’à 5 mètres d’altitude et se déplacer jusqu’à une distance de 300 mètres, chaque vol pouvant durer jusqu’à une minute et demie.

Toutefois, autre fait intéressant, Ingenuity devra voler de manière autonome étant donné l’écart de transmission de 20 minutes environ entre la Terre et Mars. Ainsi, les scientifiques se contenteront d’envoyer des commandes depuis la Terre et Ingenuity devra manœuvrer seul pour se déplacer. L’appareil a été muni de capteurs à cet effet.

A lire aussi : Mars vu par Tianwen 1

Si le vol d’Ingenuity se solde par un succès, cela ouvrira « une toute nouvelle ère de l’exploration de Mars » affirme l’ingénieur en chef du projet, Bob Balaram. En effet, si le déplacement des rovers est limité, les drones peuvent y remédier et aller chercher les prélèvements nécessaires. Reste à attendre les résultats de cette mission.

Mots-clés mars