La NASA veut envoyer des robots sur Titan pour déterminer si la lune abrite la vie

La NASA souhaite envoyer des robots « Shapeshifter », c’est-à-dire des robots métamorphes, sur les mystérieuses lunes autour de Saturne, parmi lesquelles se trouve Titan.

L’agence spatiale espère que ces robots, qui semblent tout droit sortis d’un film de science-fiction, pourront enfin nous aider à en apprendre davantage sur la surface de ces étranges lunes et nous aider à déterminer si elles pourraient abriter la vie extraterrestre.

Crédits Pixabay

Des robots polyvalents capables de parcourir tout type de terrains dans l’espace

Les robots Shapeshifter vont cibler en priorité Titan la lune de Saturne, qui est le seul autre endroit de notre système solaire connu pour avoir un liquide à sa surface, sous la forme de lacs, de rivières et de mers de méthane, explique Ali Agha, chercheur principal au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

La NASA a pu découvrir Titan grâce aux survols menés par la mission Cassini, qui l’a parcourue plus d’une centaine de fois. Les scientifiques ont ainsi pu cartographier la surface et découvert que celle-ci ressemblait beaucoup à la Terre, bien que ses lacs et ses précipitations soient faits de méthane et d’éthane, que l’on retrouve sur Terre sous forme de gaz. Mais les chercheurs veulent en savoir davantage sur ce qui se passe à la surface de Titan.

« Nous disposons d’informations très limitées sur la composition de la surface », a déclaré Agha. « Terrains rocheux, lacs de méthane, cryovolcans, nous avons potentiellement tout cela, mais nous n’en sommes pas certains. Nous avons donc réfléchi à la création d’un système polyvalent capable de parcourir différents types de terrain, mais suffisamment compact également pour pouvoir être lancé sur une fusée ».

Un concept prometteur mais pas encore abouti

Afin de mieux examiner la surface de Titan, Agha et le reste de l’équipe Shapeshifter ont mis au point un concept de robot qui serait constitué d’une multitude d’autres robots plus petits, appelés « cobots« . Les cobots embarqueraient un petit propulseur et seraient capables de voler au dessus de la planète indépendamment.

Ils pourraient également s’interconnecter pour créer de longues chaînes qui plongeraient profondément sous la surface, ou se grouperaient en boule pour pouvoir rouler et économiser de l’énergie.

Pour l’heure les cobots sont semi-autonomes, mais la NASA veut aboutir à des cobots capables de se métamorphoser sans qu’on ait besoin de diriger l’opération depuis la Terre. Agha imagine que les Shapeshifters seront lâchés depuis un vaisseau-mère qui atterrirait à la surface de la planète cible par parachute. Le vaisseau-mère servirait de source d’énergie et embarquerait également les instruments scientifiques pouvant servir à analyser des échantillons.

Le concept sera soumis à l’Advanced Concepts​ Initiative de la NASA en 2020, dans l’espoir qu’il soit approuvé pour être poursuivi. Mais il se peut que cela prenne de nombreuses années.

Mots-clés saturnetitan