La Navy a reconnu authentiques trois vidéos d’OVNIS

Le New York Times et To The Stars Academy of Arts & Sciences (TTSA) ont publié une série de vidéos insolites, datées de 2004, 2015 et 2018 montrant des « phénomènes aériens inexpliqués ».

Toutefois, bien qu’on puisse être porté à croire à un trucage, Popular Mechanics, dans un article du lundi 16 septembre 2019, a fait savoir que la Marine américaine elle-même a confirmé l’authenticité de ces vidéos. Plus encore, l’US Navy déclare qu’elles n’étaient pas censées être portées à la connaissance du public. Les vidéos s’intitulent respectivement Gimbal, FLIR1 et Go Fast. Selon les dires de la Navy, elles ont été filmées par des équipages aériens qui, d’ailleurs, discutent à haute voix de la nature de ces objets volants non identifiés, dans les séquences vidéo.

Capture d’écran/Gimbal-Youture-TTSA

La vidéo de 2004 avait été filmée au large de la Californie par des pilotes à bord du porte-avions USS Nimitz. Quant à la vidéo de 2015, elle a été prise au large de la côte Est par un avion de chasse F/A-F18 dotée d’une caméra infrarouge à visée avancée  (ATFLIR) à son bord. Quant à GoFast, elle a été filmée en Mars 2018. Les trois séquences montrent chacune des objets volants effectuant des manœuvres aériennes impossibles ou très difficiles à réaliser avec la technologie aéronautique actuelle.

Selon The New York Times, dans la vidéo de 2004, l’objet volant « est apparu soudainement à 80.000 pieds (24 000 mètres), puis s’est dirigé vers la mer pour s’arrêter à 20.000 pieds (6 000 mètres) en vol stationnaire ».

Le commandant Fravor, un aviateur de la Marine, témoin de la scène, a même déclaré au pilote : « Je n’ai aucune idée de ce que j’ai vu. Il n’avait pas de plumes, d’ailes ou de rotors et dépassait nos F-18. Mais je veux en piloter une. »

Des drones expérimentaux ?

Selon le site Web de TTSA, ces vidéos représentent « la première preuve officielle publiée par le gouvernement des Etats-Unis qui puisse légitimement être qualifiée de confirmation crédible et authentique du fait que les phénomènes aériens non identifiés (UAP) sont réels ».

Toutefois, le Pentagone s’abstient bien de qualifier ces objets d’OVNIS. Selon Joseph Gradisher, porte-parole officiel du chef adjoint des opérations navales, « la Marine désigne les objets contenus dans ces vidéos comme des phénomènes aériens non identifiés ». Il ajoute que cette terminologie « est utilisée car elle fournit le descripteur de base des observations/ observations de personnes non autorisées/ des aéronefs/ objets non identifiés qui ont été observés entrant/ opérant dans l’espace aérien de divers champs d’entraînement contrôlés par l’armée ».

En d’autres termes, pour le Pentagone, ces mystérieux objets aériens sont juste encore inexpliqués mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il s’agit de soucoupes volantes ou qu’ils sont contrôlés par des extraterrestres. Il pourrait ainsi s’agir de drones expérimentaux. Mais la question qui nous turlupine c’est pourquoi le gouvernement américain voulait tant garder ces vidéos secrètes ?

Mots-clés insoliteovni