La Norvège va dépenser 13 millions de dollars pour moderniser le coffre-fort de la fin du monde

En 2008, la Norvège a créé un coffre-fort gigantesque baptisé Global Seed Vault   qui permettra à l’humanité de sauvegarder ses données et les ressources alimentaires les plus importantes de la Terre lorsque la fin du monde surviendra. Ce coffre-fort a été placé dans l’archipel de Svalbard, à mi-chemin entre la Norvège et le pôle Nord. En février 2017, le Global Seed Vault avait déjà stocké des échantillons de 50 000 graines différentes venues du monde entier.

Aujourd’hui, on apprend que la Norvège va dépenser 13 millions de dollars pour moderniser ce coffre-fort. D’après le gouvernement norvégien, cette somme servira à construire de nouveaux tunnels d’accès et un service de construction qui hébergeront un système d’urgence, des unités de réfrigération et d’autres équipements électriques qui émettront de la chaleur à travers les tunnels.

Global Seed Vault

D’après le ministre de l’agriculture norvégien Jon Georg, les travaux de modernisation débuteront bientôt.

Un bunker pour se préparer à la fin du monde

Comme vous l’aurez compris, le Global Seed Vault est destiné au stockage et à l’archivage des données importantes des États ainsi que des ressources alimentaires indispensables à l’humanité.

En 2017, une nouvelle section dénommée World Artic Archive a été ouverte au sein de ce bunker géant. Cette section est entièrement destinée à la sauvegarde des données des pays qui veulent stocker leurs informations pour laisser une trace de leur histoire et de leur culture.

Ces données numériques sont conservées sur des films analogiques photosensibles à plusieurs couches. Grâce à cette méthode, les informations pourront être stockées de 500 à 1000 ans. Depuis la mise en place de cette section, deux pays ont entamé les procédures pour stocker leurs données dans le World Artic Archive, à savoir le Mexique et le Brésil.

Vers la sécurisation des données

D’après Jon Georg, les modifications qui seront apportées à ce coffre-fort gigantesque permettront de mieux sécuriser le matériel génétique qui est indispensable pour la sécurité alimentaire mondiale.

Ce coffre-fort peut emmagasiner jusqu’à 4,5 millions de variétés de culture. Actuellement, il renferme 890 000 d’échantillons provenant des quatre coins du monde incluant notamment différentes variétés de maïs, de riz ou encore de patate.

Le gouvernement norvégien n’a pas précisé combien de temps dureront les travaux de modifications de ce bunker.

Crédits Image