La Nouvelle-Galles du Sud en Australie va utiliser des caméras de surveillance pour détecter les chauffeurs distraits

L’utilisation de téléphone portable pendant la conduite fait partie des principales causes d’accidents de voiture. Selon les statistiques de la National Traffic Safety Administration, 3 166 personnes sont décédées en 2017 aux États-Unis  à cause de conducteurs distraits.

Pour résoudre ce genre de problème, l’État de la Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie va installer des caméras au niveau des routes afin de détecter les conducteurs qui utilisent leur téléphone pendant qu’ils conduisent.

Crédits Pixabay

Sydney, la capitale de la Nouvelle-Galles-du-Sud est la ville la plus peuplée de l’Australie. Ainsi, la nouvelle initiative aura certainement un impact sur les conducteurs qui circulent en grand nombre sur les routes. Selon les informations, les « caméras de détection de téléphones mobiles »  seront déployées en décembre 2019.

Selon Andrew Constance, ministre des Routes de la Nouvelle-Galles-du-Sud, c’est le tout premier projet de ce genre à être lancé dans le monde.

L’intelligence artificielle pour sauver des vies

Les responsables ont expliqué qu’un test de six mois a été préalablement effectué pour s’assurer de l’efficacité du système. Durant le test, environ 8,5 millions de véhicules ont été contrôlés, et 100 000 contrevenants ont été identifiés. Ce nombre dépasse largement les chiffres de la police qui n’a en effet attrapé que 16 500 personnes cette année pour les mêmes délits.

D’après les explications, le système de surveillance est composé de deux types de caméras. Le premier type de caméra aura pour mission de photographier la plaque de la voiture tandis que l’autre s’assurera de la vérification des mains du conducteur. Bien que l’intelligence artificielle puisse donner ses propres résultats, les photos devront quand même être vérifiées par des humains avant que l’amende de 232 dollars ne soit communiquée au conducteur pénalisé.

Quelques exceptions

L’Australie a toujours été très stricte concernant la distraction au volant des conducteurs. Dans le pays, si certains Etats interdisent formellement l’utilisation de téléphone portable au volant, d’autres excluent totalement l’utilisation de tout objet nécessitant l’utilisation des mains durant la conduite.

Pour ce programme, le gouvernement  permet quand même quelques exceptions qui ne seront pas passibles d’amendes. Ainsi, l’utilisation d’un support mains libres ou d’un écouteur Bluetooth, la passation d’un appareil aux passagers, ou encore l’utilisation du téléphone dans les files d’attente des restaurants seront autorisées. Par contre, l’amende sera accordée dans les cas d’embouteillage ou de feux rouges.

Environ 45 caméras seront installées pour le début de ce projet. Selon les informations, leur coût s’élève à 88 millions de dollars. D’après le Ministre des Routes Régionales de la Nouvelle-Galles du Sud, Paul Toole, elles contribueront à prévenir jusqu’à 100 accidents graves sur une période de cinq ans.