La nouvelle idée folle de SpaceX

SpaceX n’en finit pas de faire parler d’elle avec ses projets ambitieux. On sait maintenant que pour faciliter l’atterrissage du Super Heavy, l’entreprise tablera sur une tour de lancement révolutionnaire.

Décidément, en dépit de la crise sanitaire, les projets autour du système Starship et Super Heavy de SpaceX avancent. Rappelons qu’une fois opérationnel, celui-ci facilitera le déploiement de charges en orbite terrestre basse. Il servira aussi au transport d’équipements et de personnes vers la Lune et Mars. L’une des particularités du Super Heavy, le booster du système, est qu’il sera réutilisable. Selon un récent post d’Elon Musk sur Twitter, SpaceX utilisera une plateforme révolutionnaire pour attraper le lanceur. La plateforme en question fera également office de tour de lancement.

Un lancement réalisé par SpaceX

Photo de SpaceX – Unsplash

À noter que le patron de Tesla a effectué ce tweet en réponse à la question d’un internaute qui voulait savoir comment SpaceX compte gérer l’atterrissage du Super Heavy.

Une vidéo d’animation 3D

« Nous allons essayer d’attraper le Super Heavy avec le bras de la tour de lancement en utilisant les ailettes de la grille pour prendre la charge », a expliqué Musk, selon Universetoday.com. Le patron de SpaceX a ajouté : « cela permet de réduire la masse et le coût de la structure et de repositionner immédiatement le booster sur le support de lancement ». Cette technique permettrait d’effectuer un nouveau lancement en moins d’une heure.

Grâce à un autre internaute, nous avons déjà une idée de ce à quoi pourrait ressembler la plateforme de lancement et d’atterrissage évoquée par Musk. Effectivement, suite à la déclaration de l’entrepreneur américain d’origine sud-africaine, le YouTuber Mini3D n’a pas attendu longtemps pour concevoir un concept vidéo 3D montrant la façon dont le système pourrait fonctionner.

Faciliter les voyages dans l’espace

En développant des fusées réutilisables, SpaceX espère réduire le coût des déplacements dans l’espace, ce qui devrait permettre d’augmenter la fréquence des voyages. Musk a déjà laissé entendre auparavant qu’il ambitionne d’augmenter la production du Starship au point de pouvoir en construire 100 par an pendant dix ans.

Un effort qui devrait permettre son entreprise d’exploration spatiale de se constituer une flotte de 1000 fusées. Cette quantité serait suffisante pour transporter 100 mégatonnes de fret ou 100 000 personnes sur Mars tous les 26 mois.

Mots-clés spacex