La Nouvelle Zélande prétend avoir éradiqué le Covid-19

La Nouvelle-Zélande en aurait fini avec le Covid-19. D’après la Première Ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern, aucun nouveau cas de coronavirus n’aurait été recensé dans le pays. Pays qui va cependant continuer à maintenir ses frontières fermées pour éviter l’importation de nouveaux cas.

Le Covid-19 a frappé tous les pays du monde sans aucune distinction. L’Europe a été sévèrement touchée de son côté. L’Italie et l’Espagne, mais aussi la France.

Un homme portant un masque

Crédits Pixabay

En tout et d’après les chiffres de la Santé Publique, près de sept millions de cas auraient été confirmés dans le monde depuis le 31 décembre dernier, dont près d’un million et demi sur le vieux continent.

La Nouvelle-Zélande, moins touchée face au Covid-19

Quant aux décès, la barre des quatre cent mille morts dans le monde a été récemment franchie. Après l’Europe, c’est en effet au tour des États-Unis et de l’Amérique latine d’être sévèrement touchés.

Si le Covid-19 a frappé à peu près tous les pays, la Nouvelle-Zélande s’en est relativement mieux tirée que nous. Depuis le début de la pandémie et d’après les chiffres communiqués par le gouvernement néo-zélandais, le Paradis du Pacifique n’aurait pas dépassé la barre des 1 500 cas, pour une vingtaine de décès au total depuis la fin de l’année dernière.

Or justement, dans sa dernière allocution, Jacinda Ardern, la femme à la tête du gouvernement néo-zélandais, a annoncé ce qui semble être une très bonne nouvelle : d’après elle, aucun nouveau cas n’aurait été recensé depuis le mois de février. En d’autres termes, la Nouvelle-Zélande serait enfin arrivée à bout du virus. Un virus qui a paralysé la plupart des pays du globe.

À lire aussi : Covid-19, les masques réduiraient finalement la propagation du virus de 85 %

Une bonne nouvelle à prendre avec prudence

Attention en revanche, car la Nouvelle-Zélande ne compte pas pour autant suspendre les mesures prises par le gouvernement au début de la pandémie. Les frontières du pays resteront donc fermées, sauf pour les citoyens et les résidents. En revanche, tout nouvel arrivant dans le pays sera systématiquement mis en quarantaine pendant deux semaines.

Si la nouvelle incite à l’enthousiasme, il est important de signaler que la Nouvelle-Zélande, tout comme les autres pays, n’a pas testé toute sa population. En réalité, en tout, seulement trois cent mille personnes ont été testées sur le territoire, pour une population atteignant les 5 millions.

Cette bonne nouvelle doit donc être prise avec un minimum de distance.

À lire aussi : Le Cannabis serait utile dans la lutte contre le Covid-19