La Pangée de retour sur Terre dans 250 millions d’années ?

La Terre a beaucoup changé au fil des millénaires et elle devrait encore beaucoup changer dans les siècles à venir. Les continents ne sont effectivement pas figés et c’est précisément ce que révèlent les calculs effectués par le chercheur texan Christopher Scotese. D’après lui, la Pangée pourrait ainsi faire son grand retour dans quelque chose comme 250 millions d’années.

Si ce terme n’évoque rien en vous, alors sachez qu’il trouve ses origines au début du vingtième siècle. Le concept a en effet été évoqué pour la toute première fois par le météorologue et l’astronome Alfred Wegener dans une publication datant de 1912.

Pangée

Le visage de la Terre devrait beaucoup changer dans les millénaires à venir.

Il ne s’agissait cependant que d’un concept à l’époque et il a fallu attendre plusieurs décennies pour sa théorie soit validée.

Alfred Wegener a été le premier à évoquer la Pangée

Alfred Wegener pensait ainsi que les continents actuels ne formaient qu’un seul super-continent dans les jeunes années de la Terre, un continent s’étirant alors sur plusieurs milliers de kilomètres. Il l’avait surnommé la Pangée.

Cette fameuse publication avait fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Elle avait même divisé la communauté scientifique et de nombreuses personnes ont ainsi pensé qu’il ne s’agissait que de vulgaires élucubrations.

Tout a cependant changé trente ans plus tard lorsque des géophysiciens ont découvert que la dérives des continents était due à un phénomène assez particulier, un phénomène connu de nos jours comme la tectonique des plaques. En poussant plus loin leurs calculs, ils ont fini par vérifier la théorie de Wegener.

A l’heure actuelle, les plaques sur lesquelles se trouvent nos continents ne sont donc pas fixes. Elles se déplacent même en permanence et elles peuvent ainsi bouger de 30 à 600 millimètres par an, soit à peu près à la vitesse à laquelle poussent nos ongles et nos cheveux.

Une nouvelle Pangée dans 250 millions d’années ?

Les satellites placés dans l’orbite de notre planète peuvent suivre ces déplacements. Christopher Scotese, un chercheur travaillant pour l’Université du Texas, s’est donc appuyé sur les mesures effectués par nos appareils pour créer un modèle et pour extrapoler ainsi le mouvement de nos continents sur les millénaires à venir.

D’après lui, les principaux continents de notre planète devraient donc finir par entrer en collision. L’Australie et l’Asie du Sud-Est finiront ainsi par fusionner ensemble et il en ira de même pour l’Afrique et l’Europe du Sud. Viendra ensuite le tour des Amériques et des pôles.

A terme, une nouvelle Pangée devrait donc se former. Rassurez-vous cependant car ce n’est pas pour tout de suite non plus.

En réalité, selon ce fameux modèle, la réunification totale de nos continents n’aura pas lieu avant 250 millions d’années. Et cela veut aussi dire que l’espèce humaine ne sera peut-être plus là pour assister à cet événement.

Mots-clés insoliteterre