La pétition anti-Pornhub a dépassé les 1,5 million de signatures

Pornhub n’a pas que des fans et Laila Mickelwait fait partie de ses plus grandes détractrices. Plus tôt dans l’année, suite à un article à charge publié par la BBC, cette dernière a en effet lancé sur Change.org une pétition demandant la fermeture de la plateforme de vidéos pour adultes. Elle vient tout juste de franchir le cap des 1,5 million de signatures.

Tout est donc parti d’un article publié par la prestigieuse BBC, article dans lequel nos confrères évoquaient l’histoire d’une adolescente victime d’un viol ignoble alors qu’elle n’avait pas plus de quatorze ans.

Une employée de Mac Donald’s a été agressée après avoir demandé à un client de mettre un masque

Photo de Nino Carè. Crédits Pixabay

Alors que cette dernière rentrait chez elle, deux hommes l’avaient en effet kidnappée pour l’emmener ensuite dans une maison isolée située aux abords de la ville.

Pornhub visé par une pétition

Là, l’adolescente avait été violée par les deux hommes durant une douzaine d’heures, pendant qu’un troisième agresseur filmait toute la scène. Puis, les ravisseurs l’avaient relâchée et cette dernière avait fini par retrouver le chemin de son domicile.

Quelques mois plus tard, alors qu’elle tentait de reprendre le cours normal de sa vie, une de ses connaissances l’avait contacté pour lui révéler qu’une vidéo la montrant en train de subir un viol circulait sur MySpace. Après avoir enquêté, l’adolescente avait fini par réaliser que ses agresseurs avaient mis en ligne plusieurs vidéos du viol sur Pornhub.

L’adolescente avait alors contacté la plateforme, qui n’appartenait à l’époque pas à Mindgeek, afin de demander le retrait de ces vidéos. Personne n’avait cependant répondu à sa requête. À court de solution, elle s’était donc fait passer pour un avocat. Les vidéos avaient ensuite été retirées du service.

À lire aussi : Pornhub accusé d’exploitation de mineurs

Un viol et des vidéos publiées sur la plateforme

Elle n’a jamais parlé de son histoire, mais tout a changé en début d’année lorsqu’elle a éprouvé le besoin de revenir sur ce qui a sans doute été l’événement le plus traumatisant de son existence. L’ado devenue femme a donc raconté son histoire sur son blog, et cette dernière a ensuite été reprise par la BBC.

Comme on peut s’en douter, l’article de nos confrères n’est pas franchement passé inaperçu et il a ainsi suscité de nombreuses réactions sur la toile.

Laila Mickelwait, de son côté, a été proprement choquée de lire le récit de la jeune femme et elle a donc lancé une pétition sur Change.org afin de demander rien de moins que la fermeture du service. L’appel a été entendu et les signatures ont rapidement commencé à affluer. Le cap des cinq cent mille signatures a ainsi été franchi en l’espace de quelques semaines, ainsi que celui du million de signatures. Et à présent, la pétition a atteint un nouveau palier, à savoir celui des 1,5 million de signatures.

À lire aussi : Pornhub répond à la pétition demandant sa fermeture

1,5 million de signatures

Mais les internautes ne sont pas les seuls à s’intéresser de près à Pornhub. Plusieurs voix plus officielles se sont également fait entendre. Ben Sasse, un sénateur américain, a ainsi écrit une lettre au procureur général afin de lui demander d’ouvrir une enquête sur Mindgeek. Même chose au Canada, où plusieurs députés en ont fait tout autant.

De son côté, le principal intéressé déplore évidemment ce qui est arrivé à cette jeune femme, mais il rappelle également que la plateforme ne lui appartenait pas au moment des faits. Mindgeek a en outre révélé avoir mis en place plusieurs garde-fous pour éviter qu’une telle situation ne se reproduise et il assure également faire preuve de la plus extrême des vigilances.

Ce qui n’a, semble-t-il, pas calmé ses détracteurs.

À lire aussi : 1 000 000 de signatures pour la pétition anti-Pornhub

Mots-clés nsfypornhub