La pétition anti-Pornhub vient de dépasser les 700 000 signatures

Pornhub n’a pas que des admirateurs, et il compte aussi de nombreux détracteurs. Laila Mickelwait en fait partie et cette dernière a ainsi lancé le mois dernier une pétition demandant la fermeture du célèbre site pour adultes.

Tout a commencé avec un article publié par la BBC sur une affaire sordide remontant à plusieurs années en arrière. Une adolescente âgée de seulement quatorze ans au moment des faits avait en effet été enlevée et violée en 2008 par deux hommes aux États-Unis.

Une bouche en train de sourire

Crédits Pixabay

Un troisième avait alors filmé le calvaire de la jeune fille et les séquences avaient fini sur Pornhub.

Pornhub : l’image de l’entreprise écornée à cause d’une ancienne affaire

Internet étant ce qu’il est, la victime a bien entendu fini par tomber sur les vidéos de son calvaire et elle a immédiatement demandé à Pornhub de les supprimer… en pure perte malheureusement. Il a fallu qu’elle se fasse passer pour un avocat pour que la plateforme obtempère.

L’article de la BBC a bien entendu fait scandale, et ce même si la plateforme n’appartenait pas au même groupe à l’époque. Pornhub, de son côté, a donné sa vision des faits afin de tenter de calmer les esprits.

Une stratégie qui n’a pas porté ses fruits. Laila Mickelwait et ses soutiens n’ont en effet pas changé d’avis et la pétition est restée en ligne. Elle a d’ailleurs gagné en popularité et le cap des 500 000 signatures a ainsi été dépassé le mois dernier, autour du 10 mars.

Une pétition qui gagne en popularité

Et justement, la pétition en question a franchi un nouveau seuil cette semaine en dépassant les 700 000 signatures. A l’heure où nous écrivons ces lignes, ce sont en effet 742 557 personnes qui lui ont apporté leur soutien et qui demandent de ce fait la fermeture de la plateforme.

Il faut d’ailleurs noter que Laila Mickelwait ne cite pas uniquement l’article de la BBC pour appuyer son propos. Dans le descriptif de sa pétition, elle évoque également l’affaire Girls Do Porn, une entreprise qui a beaucoup fait parler d’elle au début de l’année… et qui avait elle aussi une chaîne sur Pornhub.

Reste que si la pétition ne semble pas vouloir perdre en popularité, elle n’a aucun effet sur le trafic de la plateforme. En réalité, c’est même tout le contraire puisque cette dernière connaît un pic de trafic phénoménal depuis la mise en place du confinement. Notamment en Inde où son trafic a augmenté de 95 % en l’espace de seulement quelques semaines.

La pétition visant Pornhub peut être trouvée à cette adresse.

Mots-clés pornhub