La plateforme Android Things de Google est prête pour une commercialisation

Après près de deux années de phase de développement, la plateforme Android Things de Google est enfin prête à être commercialisée et à équiper les appareils grand public.

La version 1.0 d’Android Things, un OS dédié à l’internet des objets, est donc maintenant disponible en téléchargement et les appareils qui fonctionneront avec cet écosystème seront disponibles dans les prochains mois, notamment des appareils LG, Lenovo ou encore JBL.

Comparateur Google

Android Things est destiné à faciliter le développement par les constructeurs de leurs appareils connectés à travers deux composantes essentielles : une console de gestion des dispositifs connectés et un programme de développement pour la prise en charge des plateformes matérielles.

Le lancement de ce nouveau système d’exploitation par la firme de Mountain View conforte sa position d’acteur incontournable sur le marché en pleine expansion des objets connectés.

Un OS prévu pour faciliter le processus de conception de dispositifs connectés

L’aboutissement à une version stable de la plateforme Android Things permet à Google de gérer certaines fonctionnalités logicielles tout en donnant aux entreprises la capacité de développer le code Android. Par ailleurs, Google met à disposition des utilisateurs un support technique, des mises à jour et des patchs de sécurité pour 3 ans de manière automatique.

Les appareils produits seront ainsi capables de communiquer avec d’autres appareils fonctionnant avec le système Android mais cela ne veut pas forcément dire que ce sera un accessoire Android, c’est une intégration de l’appareil dans l’écosystème des objets connectés utilisant Android.

Une stratégie sur le long terme

Dans le marché de l’IoT, la stratégie commerciale de Google à travers Android Things est claire. La création de nouveaux accessoires Android est en partie délaissée pour mieux se concentrer sur la conception d’une plateforme capable d’être directement utilisée par les constructeurs pour équiper leurs appareils.

Plus il y a d’appareils et d’objets connectés fonctionnant sous Android, plus le géant de Mountain View sera à même de dominer la concurrence en mettant à disposition de la majorité des utilisateurs sa technologie.

Cette avancée permet donc à Google d’affirmer sa volonté d’avoir un pas d’avance sur les autres acteurs du marché des objets connectés.

Mots-clés google