Les utilisateurs de Wink vont devoir payer un abonnement mensuel à partir du 13 mai

Les services offerts par Wink Labs ne seront plus gratuits à partir du mercredi 13 mai 2020. À partir de cette date, l’accès à la plateforme de maison intelligente nécessitera le paiement de frais mensuels de l’ordre de 4,99 $. Les utilisateurs qui ne souscriront pas à l’abonnement d’ici la semaine prochaine verront leurs automatisations se désactiver.

À ce titre, il ne sera plus possible pour eux d’utiliser l’application mobile ou l’écran mural connu sous le nom de Relais pour contrôler leurs appareils domestiques intelligents à distance. La connexion à des produits tiers ne sera également plus supportée le cas échéant.

Wink se veut être un fournisseur de maison plus simple et plus intelligente. Crédits : Pixabay

Il convient par contre de noter que si un client se décide à s’abonner après la désactivation de son automatisation, les paramètres de son appareil seront réactivés automatiquement.

La nécessité d’un abonnement mensuel

Un article publié sur le blog de l’entreprise indique que, « les frais sont conçus pour être aussi modestes que possibles ». Vu la précarité de la situation économique actuelle, la marque de produits logiciels et matériels n’a pas d’autre choix que d’imposer un abonnement mensuel.

Les coûts vont permettre à Wink de continuer à rendre les maisons de ses clients plus simples à gérer, plus intelligentes et mieux sécurisées.

La firme souhaite même étendre les capacités de la plateforme pour pouvoir mieux répondre aux besoins des propriétaires des plus de 4 millions d’appareils qui y sont connectés. Wink souhaite aussi intégrer de nouvelles fonctionnalités dans l’application.

Des problèmes dans le système

Dans son billet de blog, Wink reconnaît également l’existence de bogues dans son système au cours des dernières semaines. L’entreprise a d’ailleurs présenté ses excuses par rapport à l’incident et souhaite partager des informations de base pour y remédier.

Selon les médias ce n’est pas la première fois que les utilisateurs de Wink font face à un problème de ce genre.

En 2019, i.am + était au bord de la faillite et n’a pas été en mesure de payer ses employés en sept semaines. Ce qui a entrainé la fermeture temporaire de son bureau à Schenectady, New York et le dysfonctionnement de certains appareils tiers.