La Playmate qui s’est moquée d’une femme sur Snapchat va être poursuivie 

Dani Mathers travaille depuis plusieurs années comme mannequin de charme. Elle a posé pour de nombreux magazines et elle a notamment été nommée Playmate de l’année en 2015. Mais si elle fait autant parler d’elle depuis l’été dernier, ce n’est pas pour son physique ou pour ses récompenses, mais pour une simple photo partagée sur Snapchat.

Dani passe effectivement de nombreuses heures chaque semaine dans une salle de sport de Los Angeles afin d’entretenir son physique : LA Fitness.

Playmate Snapchat

Dani Mathers risque de passer quelques mois à l’ombre, sans maquillage ni SPA.

En juillet dernier, en entrant dans le vestiaire de sa salle, elle est tombée sur une femme nue en train de se changer. Une femme ordinaire, assez âgée.

Dani Mathers a publié sur Snapchat la photo d’une femme en train de se changer dans un vestiaire

Elle a alors pris son téléphone et elle l’a photographié avant de publier le cliché sur Snapchat avec une légende assez explicite : « If I can’t unsee this, then you can’t either ». La photo a été partagée publiquement sur la plateforme mais elle n’est pas restée là-bas.

Choqués par le message, plusieurs personnes l’ont effectivement partagé sur les réseaux sociaux et la Playmate s’est alors retrouvée au centre d’un énorme bad buzz.

Elle a bien évidemment tenté de se défendre et elle a notamment prétendu que la photo avait été partagée par erreur et qu’elle souhaitait à la base l’envoyer à une de ses amies. Ces explications n’ont cependant pas convaincu grand monde.

Dani Mathers a alors publié une vidéo pour s’excuser. La mise en scène était soignée. La femme apparaissait effectivement sans maquillage (ou presque) et avec une simple chemise. Après avoir reconnue son erreur, elle a tenu à présenter ses excuses à la femme dont elle s’est moquée mais son message n’a pas eu l’effet escompté et les critiques ont continué à fuser.

Les autorités ont retrouvé la victime

C’est plus ou moins à ce moment que l’affaire a pris une toute nouvelle tournure. Face à la situation, la station de radio 95,5 KLOS où elle travaillait comme chroniqueuse a décidé de mettre un terme définitif à son contrat et la chaîne LA Fitness lui a interdit de remettre les pieds dans ses salles de sport.

Entre temps, les autorités ont ouvert une enquête et la police a fini par retrouver la trace de la victime, une victime âgée de 70 ans.

Pour le moment, nous ne savons pas si elle a décidé de porter plainte mais la Playmate s’expose à une peine pouvant aller jusqu’à six mois de prison. Sans maquillage et sans salle de sport.

Crédits Image

Mots-clés snapchat