La PlayStation 2 crackée grâce à une faille liée au lecteur DVD

Un spécialiste en sécurité informatique a découvert une faille dans le lecteur DVD de la PlayStation 2. Celle-ci lui a permis de jouer à des jeux que la console n’est pas censée lire.

La PlayStation 5 a beau attiser largement la curiosité des joueurs, les consoles Sony d’ancienne génération intéressent encore les plus nostalgiques. C’est le cas de CTurt, un ingénieur spécialiste en sécurité informatique, qui a exploré le système de la PlayStation 2 dans l’espoir de trouver une porte d’entrée qui permettrait d’accéder aux entrailles de la console afin de modifier son fonctionnement. La porte d’entrée en question, l’informaticien l’a trouvée du côté du lecteur DVD. Pour nous montrer les possibilités offertes par l’exploitation de cette faille, CTurt a publié quelques vidéos sur sa chaîne YouTube.

Photo de Nikita Kostrykin – Unsplash.com

D’ailleurs, afin de permettre aux internautes de mieux comprendre les dessous de sa découverte et, éventuellement, de s’en servir pour modifier le fonctionnement de leur console PS2, le hacker a partagé davantage d’informations sur Github.

Un programme pour contourner la sécurité du lecteur DVD

Pour atteindre son objectif qui consiste à permettre à la PlayStation 2 de lire des logiciels non officiels, CTurt s’est servi d’un programme qui contourne la protection du lecteur DVD. À noter que cette dernière avait été mise en place par Sony dans le but d’empêcher le lancement d’un code non signé.

Dans ses vidéos, le spécialiste en cybersécurité montre la marche à suivre. D’abord, il insère un disque contenant un logiciel non officiel, c’est-à-dire un jeu non officiel, dans le lecteur optique de la console. Le DVD est reconnu par cette dernière comme étant un support de film et se lance. CTurt injecte ensuite un code et le tour est joué.

À lire aussi : La PlayStation 2 tire sa révérence

Une méthode qui marcherait également sur les autres consoles PlayStation

Ce qui est d’autant plus intéressant, c’est le fait qu’il serait également possible d’exploiter cette faille sur les autres consoles de Sony, c’est-à-dire sur la PlayStation 1, la PlayStation 3 et la PlayStation 4.

Il est bon de noter qu’avant CTurt, aucun hacker n’avait réussi à lancer du code non officiel sur la PlayStation 2 sans effectuer des modifications matérielles. On peut donc dire que cette découverte constitue un événement de taille. Du moins, pour ceux qui aiment bidouiller.

 

 

Mots-clés playstation 2sony