La PlayStation 5, ou plutôt son dev kit, serait plus rapide que la Xbox Scarlett

La PlayStation 5 et la Xbox Scarlett ne sortiront pas avant l’année prochaine, et plus précisément avant la fin de l’année prochaine, mais leur dev kit se trouve déjà entre les mains des éditeurs. Et l’un d’entre eux s’est justement laissé aller à quelques confidences sur les forums de Reset Era.

Les deux prochaines consoles de Sony et de Microsoft devraient être assez proches l’une de l’autre.

Xbox Elite Series 2

Elles reposeront en effet toutes les deux sur une architecture AMD avec le support du ray tracing et des disques SSD pour réduire au maximum les temps de chargement.

La PlayStation 5 aurait un avantage sur la Xbox Scarlett

Il reste en revanche quelques inconnues dans l’équation, comme l’architecture exacte utilisée par ces deux consoles. La PlayStation 5 devrait en effet hériter d’une architecture custom, avec peut-être une plateforme différente de celle de la Xbox Scarlett à la clé.

Dans ce contexte, on peut dire que les confidences de cet initié tombent à point nommé puisqu’elles nous permettent de prendre un peu de recul sur les différences qui devraient opposer les deux consoles.

D’après cet informateur, la PlayStation 5, ou plutôt son dev kit, aurait ainsi un avantage sur sa concurrente, du moins en vitesse d’exécution.

Cela veut-dire dire que la PS5 va dominer la Xbox Scarlett ? Bien sûr que non. Comme le précise l’initié en question, la comparaison se base uniquement sur les dev kits fournis par Sony et Microsoft, des dev kits souvent très différents des versions finales. Les constructeurs ont en effet pour habitude de booster les performances de leurs dev kits pour faciliter le travail des développeurs et leur permettre de travailler sur leurs titres avec le plus de confort possible.

Une Xbox Scarlett qui devrait rapidement rattraper son retard

Et c’est d’ailleurs ce que rappelle notre mystérieux ami. S’il reconnaît que le dev kit de la PS5 a un avantage sur celui de la prochaine Xbox, il indique également qu’il s’attend à ce que la Scarlett finisse par combler son retard.

C’est d’ailleurs ce que semblent refléter les propos de Phil Spencer, le patron de la division Xbox. Interviewé par Eurogamer, ce dernier a en effet confié à nos confrères que ses équipes s’étaient focalisées sur deux éléments : la puissance de la console… et son prix. La Xbox One était en effet un peu en retrait face à la PS4 et elle était en plus proposée à un prix plus élevé. L’homme indique ainsi avoir appris de ses erreurs passées. Ce qui est plutôt de bon augure pour la Xbox Scarlett.