La PlayStation 5 pourrait mettre l’accent sur les microtransactions

Un nouveau brevet déposé par Sony laisse penser que la PlayStation 5 pourrait proposer un système de microtransactions permettant aux joueurs d’obtenir des aides en temps réel.

Sony reviendra plus tard cette année sur le devant de la scène des consoles de salon. Certes, elle a du mal à définir le prix de la PlayStation 5, mais celle-ci s’annonce à la fois puissante et fonctionnelle. On s’attend notamment à ce qu’elle embarque un processeur 8 cœurs gravé en 7nm et basé sur la micro-architecture Zen 2 d’AMD. Et si l’on en croit un nouveau brevet que la firme japonaise a déposé auprès l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle), la console pourrait être en mesure de fournir aux joueurs une aide personnalisée grâce à l’intelligence artificielle.

Crédits Pixabay

Autrement dit, en imaginant ce système, Sony voudrait porter assistance aux utilisateurs de la PS5 faisant face à un obstacle en pleine session.

Le brevet présente un fonctionnement qui rappelle un peu celui d’un assistant personnel intelligent, sauf que Sony semble vouloir miser sur un système impliquant des microtransactions. En d’autres termes, avant de pouvoir recevoir une aide, le joueur devrait débourser une certaine somme d’argent.

Des sommes d’argent relativement faibles

Les aides pourraient par exemple être utiles pour trouver le bon chemin ou encore accéder à une partie d’un jeu nécessitant un DLC particulier.

« Il peut y avoir une ressource dans le jeu pour aider le joueur à atteindre un objectif avec le personnage », mentionne le document.

Concernant le coût de l’assistance, il devrait être relativement faible. « Dans certains cas, le fait de demander une aide peut impliquer le paiement d’une certaine somme, par exemple en utilisant de la monnaie virtuelle ou de l’argent réel », souligne Sony dans son brevet. Au constructeur d’ajouter : « le système peut prendre la forme d’une “micro-transaction”, qui traite de sommes d’argent relativement faibles. »

Une fonctionnalité qui n’est pas tout à fait nouvelle

Si la PlayStation 5 devait réellement adopter ce système d’aides basé sur des microtransactions, ce ne serait pas la première fois qu’une société exerçant dans le domaine du jeu vidéo proposerait une telle solution.

La plateforme de jeu en ligne de Google, Stadia, intègre déjà l’assistant vocal Google Assistant, sauf que les aides fournies par ce dernier sont totalement gratuites. Maintenant, ce dispositif imaginé par le constructeur japonais demeure pour l’heure un simple brevet. On ignore alors s’il sera réellement mis en œuvre.

Mots-clés playstation 5sony