La PlayStation 5 vendue à perte ?

À en croire un nouveau rapport de Bloomberg, Sony pourrait vendre la PlayStation 5 à perte. Cela est notamment dû à la hausse des prix de certains composants.

Tout comme la Xbox Series X, la PlayStation 5 arrivera plus tard cette année. Malheureusement, le prix de ces deux consoles demeure inconnu. En ce qui concerne Sony, le géant japonais préfère attendre que Microsoft dévoile le prix de sa nouvelle console de salon avant d’annoncer le sien.

La PlayStation 5 risque d’être vendue à perte (Crédits Pixabay)

Autant dire que la concurrence s’annonce rude entre les deux consoles, d’autant qu’elles sont censées proposer des fonctionnalités plus ou moins proches.

Alors que les internautes continuent de se poser des questions sur cet aspect tarifaire, Bloomberg a publié un rapport. Comme le souligne The Next Web, le média américain pense que Sony risque de vendre la PS5 à perte.

En effet, le constructeur ferait actuellement face à des problèmes d’approvisionnement dus à une hausse des prix de certains composants.

Un coût unitaire assez important

D’après Bloomberg, le coût unitaire de la PlayStation 5 avoisinerait actuellement les 450 dollars. Cela risque de faire grimper le prix de détail de la console de près de 100 dollars de plus que son prédécesseur. Compte tenu du fait que Sony envisage de proposer un prix semblable à celui de la Xbox Series X, on se demande si elle sera en mesure de rentabiliser les dépenses liées au développement, à la fabrication ainsi qu’à la commercialisation de son produit.

En tout cas, si la firme persiste à adopter une telle approche, elle proposera certainement la PlayStation 5 à un prix qui ne permettra pas de générer une marge bénéficiaire. À noter que la DRAM figure parmi les composants auxquels Sony a du mal à trouver des fournisseurs. Celle-ci étant très demandée par les fabricants de smartphones, le marché se trouve actuellement dans une situation de pénurie.

Vers une rentabilisation de la PlayStation 5 en exploitant des produits et services complémentaires ?

Si Sony se sent réellement obligé de vendre la PlayStation 5 à perte, elle sera obligée de récupérer cette perte sur d’autres services ou produits.

Le constructeur pourrait par exemple consolider ses revenus en misant sur ses services que sont le PS Plus et le PS Now. Le rapport Bloomberg suggère d’ailleurs que les dirigeants s’attendent à ce que le changement de génération soit progressif. Autrement dit, la plupart des jeux de nouvelle génération devraient être jouables sur PS4, du moins dans un premier temps.

Mots-clés playstation 5sony