La police impuissante face à la diffusion massive d’une vidéo de suicide

Katelyn Nicole Davis était une jeune fille âgée de douze ans qui s’est suicidée à la fin de l’année 2016. Avant sa mort, elle a régulièrement posté des vidéos. Dans la dernière, elle a confié être victime d’abus sexuels de la part d’un membre de sa famille. La vidéo dramatique dure 42 minutes et 52 secondes et elle a été partagée sur plusieurs pages Facebook avant de se retrouver en une de nombreux sites.

Dans la vidéo, l’adolescente se filme en train d’errer dans un jardin. Elle attache une corde à un arbre, puis elle dit adieu à ses amis et à sa famille. Sa dernière phrase était “Je regrette de n’être pas assez jolie. Je suis désolée pour tout, vraiment désolée, mais je ne peux pas”. Elle s’est ensuite attaché le cou avec la corde avant de mettre fin à sa vie.

Suicide RS

Une adolescente a diffusé la vidéo de son propre suicide sur les réseaux sociaux. La police ne parvient pas à mettre un terme à sa diffusion.

La police de Cedartown en Géorgie a reconnu être dépassée par cette affaire. Elle ne parvient pas à empêcher la prolifération de la vidéo sur internet.

Une diffusion massive incontrôlable

Depuis le 30 décembre dernier, la vidéo est diffusée sur internet de manière régulière et incessante. Elle s’est propagée vertigineusement en quelques jours. Plusieurs utilisateurs de réseaux sociaux n’ont ainsi pas hésité à la partager avec leurs proches. Sur la chaîne locale Fox 5, Kanny Dood, le chef de la police du Comté de Polk a affirmé avoir reçu plusieurs messages de signalement venant de personnes choquées par ces images.

Des personnes qui l’ont notamment supplié de l’effacer.

Katelyn Nicole Davis a diffusé sa vidéo sur l’application Live.me et elle l’a ensuite partagée sur Facebook. Ses proches l’ont supprimé, mais des internautes ont eu le temps de la télécharger avant qu’ils ne le fassent et la séquence s’est de nouveau retrouvée en ligne ensuite.

Contactée par Buzzfeed, la plateforme a également déclaré être impuissante face à cette diffusion massive.

“Certains utilisateurs ont diffusé cette séquence tragique avant que nos équipes aient eu le temps d’intervenir”, réagit-elle. Elle promet cependant de tout mettre en oeuvre pour limiter sa propagation.

La police est démunie

Le chef de la police a déclaré vouloir retirer la vidéo d’internet. Il s’agirait notamment d’une question de décence vis-à-vis de la famille de « Dolly, » la jeune fille. Par ailleurs, c’est aussi une question de sécurité. En l’état, cette vidéo choquante peut être vue par tous les utilisateurs de réseaux sociaux, même les plus jeunes.

Elle pourrait donc avoir un caractère incitatif.

Kenny Dodd affirme avoir contacté de nombreux sites afin qu’ils arrêtent la diffusion de cette vidéo. En pure perte. En apprenant qu’ils n’étaient pas légalement contraints de le faire, la plupart d’entre eux ont refusé d’accéder à la demande du fonctionnaire.

En effet, pour l’heure, aucune loi ne peut les contraindre à supprimer cette vidéo et tous les efforts. Le chef de la police espère que cette histoire tragique provoquera une prise de conscience collective.

Note : Pour des raisons évidentes, nous avons choisi de ne pas diffuser la vidéo incriminée, ni même les autres séquences tournées par Katelyn avant sa mort.

Mots-clés web