La poussière lunaire pourrait contribuer à protéger la Terre du changement climatique

Le changement climatique menace l’existence de la vie sur Terre. Le dérèglement du climat a des conséquences graves comme le réchauffement excessif de certaines régions du globe. Suite aux modifications de la composition de l’atmosphère terrestre, l’énergie solaire reste piégée au sol. De ce fait, il va faire de plus en plus chaud sur Terre. Les scientifiques essaient de trouver des solutions pour contrer rapidement ce phénomène. Parmi les stratégies envisagées pour inverser cette tendance, la gestion des rayonnements solaires semble la plus efficace.

Un parasol rouge abritant d'un fort soleil d'été.

Il s’agit d’intercepter une fraction de la lumière solaire avant qu’elle n’atteigne notre planète. Aujourd’hui, des scientifiques du Centre d’astrophysique de Harvard et du Smithsonian et de l’Université de l’Utah penchent pour une approche spatiale. Ils ont étudié comment la poussière lunaire pourrait nous protéger des rayons du soleil.

Selon eux, la poussière de lune, c’est-à-dire la poussière projetée depuis la lune, pourrait être un moyen peu coûteux et efficace d’ombrager la Terre.

Un pare-soleil placé en orbite peut réduire le réchauffement climatique

Selon les astronomes, la poussière lunaire met près d’un milliard d’années à se former. Ils pensent qu’elle pourrait décélérer l’augmentation de la température à la surface de la Terre. Ils veulent notamment appliquer à la poussière lunaire un phénomène observé lors de la formation des planètes autour des étoiles lointaines.

Au cours de la formation de ces planètes, la poussière astronomique est expulsée sous forme d’anneaux autour des étoiles hôtes. Ces anneaux de poussière capturent ensuite la lumière émise par l’étoile centrale, puis la diffusent dans l’espace et contribuent ainsi à le faire briller. En faisant de même avec le soleil, ils espèrent ainsi préserver notre planète du réchauffement climatique. Ce pare-soleil spatial peut absorber les rayonnements solaires et éviter qu’ils ne brûlent la Terre.

Envoyer des particules de poussière depuis la lune est beaucoup plus économique

Ben Bromley, professeur de physique et d’astronomie à l’université de l’Utah, l’auteur principal de cette étude, fait partie de ceux qui ont développé l’idée d’utiliser de la poussière de lune pour bloquer une partie des rayons du soleil. Au lieu d’inonder l’espace de particules, ils souhaitent bloquer une quantité importante de lumière solaire avec peu de masse de matières. C’est pourquoi ils ont envisagé de placer une petite quantité de matière sur une orbite spéciale située entre la Terre et le soleil.

Les astronomes ont alors envisagé plusieurs scénarios. Mais la méthode la plus prometteuse consiste à tirer des particules de poussière vers le soleil depuis une plateforme située à la surface de la lune. Les chercheurs ont constaté que la poussière lunaire possède des caractéristiques naturelles qui la rendent idéale pour servir de bouclier solaire. En outre, il faut beaucoup moins d’énergie pour lancer de la poussière vers le soleil depuis la Lune que depuis la Terre.

SOURCE : TECHEXPLORIST

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.