La première prothèse oculaire imprimée en 3D a été posée sur un homme de 40 ans

Le jeudi 25 novembre dernier, les médecins ont posé un œil imprimé en 3D sur un patient britannique. Selon les informations, la nouvelle prothèse oculaire serait plus réaliste que les anciennes versions en acrylique.

Steve Varze est la toute première personne à avoir reçu l’œil. L’opération s’est déroulée au Moorfields Eye Hospital de Londres. L’homme de 40 ans pense qu’il s’agit d’un moment très important pour toutes les personnes qui ont des problèmes de vision.

Oeil humain marron
Crédits 123RF.com

A titre d’information, les statistiques ont révélé en début d’année que d’ici 20 ans, la moitié de la population mondiale souffrira d’une mauvaise vue.

Une technologie révolutionnaire

Avec la méthode classique, les patients doivent passer deux heures à attendre que l’on fasse un moule de leur orbite. Les scientifiques ont expliqué qu’avec cette nouvelle procédure, le temps d’installation de la prothèse sera réduit de moitié.

En ce qui concerne le cas de Varze, cela fait 20 ans qu’il a besoin de porter une prothèse, et celle qu’il vient de recevoir est plus que satisfaisante. En effet, étant basée sur une technologie numérique en 3D, la prothèse va encore bénéficier de plusieurs améliorations à l’avenir.

Pour le professeur Mandeep Sagoo, ophtalmologue consultant au Moorfields Eye Hospital, il s’agit d’un grand pas en avant. Sagoo a déclaré qu’il espérait que l’essai clinique à venir leur fournirait des preuves solides de la valeur de la nouvelle technologie, en montrant la différence vis-à-vis des patients.

Abordable et plus rapide à fabriquer

Habituellement, les experts fabriquent les prothèses en moulant de l’acrylique. Ils peignent ensuite à la main pour obtenir une couleur similaire à celle des yeux du patient.

Le processus de fabrication est cependant plus rapide et moins coûteux pour la prothèse imprimée en 3D. Une imprimante 3D peut en effet produire jusqu’à 150 yeux en seulement une heure. Les composants de la prothèse sont imprimés en couleur à partir d’une poudre, à l’aide d’une machine Z-Corp 510. La forme obtenue est ensuite recouverte de résine.

En tout cas, les personnes qui ont des problèmes de vue pourront enfin sortir de chez elles en toute confiance grâce à cette nouvelle prothèse imprimée 3D.

Mots-clés prothèseyeux