La prochaine destination de la sonde spatiale OSIRIS-REx sera l’astéroïde Apophis

Pas le temps de se reposer pour OSIRIS-REx, la NASA vient d’assigner un nouvel objectif à la sonde spatiale qui a prélevé des échantillons sur l’astéroïde Bennu. La sonde est actuellement en route vers la Terre, mais on sait maintenant qu’elle va se diriger vers l’astéroïde Apophis pour une mission d’étude qui va durer 18 mois. Cet astéroïde va s’approcher de la Terre en 2029, et ce sera au cours de cette période qu’OSIRIS-REx va passer à l’action.

Comme l’objectif de cette prochaine mission sera un autre astéroïde, elle sera rebaptisée le moment venu. Au lieu d’OSIRIS-REx, qui signifie Origins-Spectral Interpretation-Resource Identification-Security-Regolith Explorer, la mission va prendre le nom d’OSIRIS-APEX qui signifie OSIRIS-Apophis Explorer.

OSIRIS-REx
Crédits Heather Roper

Selon les scientifiques, la sonde spatiale va fournir une opportunité rare d’étudier de près un astéroïde potentiellement dangereux. Apophis fait en effet partie des astéroïdes potentiellement dangereux à cause de sa grande taille et de sa capacité à s’approcher de la Terre. Toutefois, cet astéroïde ne présente aucune menace réelle pour notre planète.

Etudier les astéroïdes dangereux

Depuis un certain temps, la NASA et ses partenaires essaient de créer un catalogue regroupant les astéroïdes présents dans notre système solaire. L’objectif est de faire l’inventaire des rochers spatiaux pouvant présenter une menace pour notre planète.  

Après des décennies de recherches, les résultats ont montré qu’il n’y avait à ce jour aucun risque immédiat pour la Terre. Pour Apophis en particulier, les chercheurs ont conclu que l’astéroïde était en fin de compte inoffensif après avoir étudié de près sa trajectoire lors de son passage près de la Terre le 5 mars 2021.

La future mission d’OSIRIS-REx

Au début de la prochaine mission, l’équipe va tout d’abord commencer par rediriger la sonde. L’équipe en question sera divisée en deux, avec l’un des groupes s’occupant de l’analyse des échantillons provenant de Bennu, et l’autre se concentrant sur le maintien du bon état de la sonde spatiale. Ce dernier aura 13 ans au moment de l’étude d’Apophis en 2029.

La sonde OSIRIS-REx a réussi à prélever des échantillons lorsqu’elle avait pour mission d’étudier Bennu. Mais l’appareil ne procèdera pas à la même opération au cours de l’étude d’Apophis. La sonde va principalement rester en orbite au cours des 18 mois de la mission.

D’après les explications fournies par l’Université de l’Arizona, au cours de la mission de 18 mois, OSIRIS-REx va quand même approcher la surface d’Apophis. Toutefois, il n’y aura pas de prélèvement. L’appareil va uniquement allumer ses propulseurs pour exposer ce qui se trouve sous la surface de l’astéroïde. Cela permettra d’étudier les propriétés des matériaux constituant le rocher spatial.

Côté finances, cette extension de la mission d’OSIRIS-REx coûtera environ 190 millions d’euros de plus à la NASA. Au total, OSIRIS-REx coûtera ainsi dans les 948 948 000 euros. Toutefois, les scientifiques pourront étudier Apophis sans avoir à lancer une autre sonde.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.