La PS4 Pro et la Xbox Scorpio auraient du mal à convaincre

Sony et Microsoft ont tous les deux fait le choix de lancer une console premium pour muscler leur offre, mais il semblerait que les gamers ne soient pas très sensibles à leurs efforts. Pas d’après l’étude menée par Nielsen Games en tout cas. Elle risque en effet de ne pas faire très plaisir aux deux constructeurs.

Les constructeurs se sont longtemps contentés de lancer une nouvelle console tous les cinq ou six ans. Puis, un beau matin, ils ont commencé à développer des modèles intermédiaires plus compacts.

PS4 Pro Scorpio

Ces derniers ont été plutôt bien accueillis par les consommateurs.

La PS4 Pro et la Scorpio, des consoles encore méconnues du public

En conséquence, les deux principaux challengers du marché ont eu envie d’aller un peu plus loin pour la dernière génération de console. Sony a donc lancé en novembre dernier une PlayStation 4 Pro et Microsoft va nous gratifier d’une Xbox Scorpio à l’occasion du prochain E3.

Cette dernière devrait d’ailleurs être la star du salon en raison de ses performances hors norme. Elle sera en effet capable de faire tourner des titres en 4K sans sourciller.

Nielsen Games a donc réalisé une étude auprès d’un échantillon composé de deux mille personnes (50% d’hommes, 50% de femmes) afin de déterminer si ces deux consoles intéressaient réellement les gamers. Les résultats obtenus par l’institut ont de quoi surprendre.

En effet, sur toutes les personnes interrogées, seulement 15 % ont déclaré envisager l’achat d’une PlayStation 4 Pro, contre 13 % pour la Xbox Scorpio. Plus étonnant, la plupart des gens interrogés ignoraient tout de ces deux consoles de salon : seulement 27 % d’entre eux connaissaient la PS4 Pro.

Un problème de communication ?

Surprenant, d’autant que cette console est présente sur le marché depuis six mois environ. La Scorpio ne s’en est pas mieux sortie puisque le chiffre est tombé à 14 % pour elle.

Bien sûr, ces résultats sont à prendre avec prudence. L’échantillon constitué par Nielsen Games ne se focalisait pas uniquement sur les hardcore gamers et il comprenait donc de nombreux joueurs occasionnels, des joueurs qui ne sont pas toujours au fait des dernières avancées technologiques réalisées par les entreprises du milieu.

Toutefois, ces chiffres prouvent au moins une chose. Si Sony et Microsoft veulent réellement imposer leurs nouvelles consoles sur le marché, alors ils ont tout intérêt à mettre sérieusement l’accent sur la communication.