La publicité et le cloud ravisent les géants du web

Le mardi 26 octobre 2021, les plus grandes entreprises de la Tech américaine ont dévoilé au public leurs résultats trimestriels. Le mieux que l’on peut dire est que tout va bien, dans le meilleur des mondes. Google, Microsoft, Twitter et YouTube ont dégagé des bénéfices nets qui dépassent largement les attentes des investisseurs. Une situation largement favorisée par les revenus provenant de la publicité en ligne et le cloud. Tour d’horizon des chiffres publiés par quelques-uns de ces géants technologiques.

Google, le leader de la publicité en ligne

Credits 123rf

Une fois de plus, le moteur de recherche le plus célèbre vient démontrer son leadership dans le domaine de la publicité. Au troisième trimestre, Alphabet, la maison-mère de Google, a enregistré une augmentation de plus de 41 % de son chiffre d’affaires. Ce qui lui permit de dégager un bénéfice net de 18,9 milliards. Un résultat qui dépasse largement toutes les espérances.

Pour les observateurs, ces excellents résultats sont principalement portés par les revenus liés à la publicité en ligne du géant de la Silicon Valley. Celui-ci détient à lui seul 28,6 % des parts du marché mondial de la publicité en ligne. Ce qui le place, selon le cabinet eMarketer, en tête du classement, devant Facebook qui vient en deuxième position avec une part de marché évalué à 23,7 %.

Malgré les nombreuses procédures antitrust auxquelles l’entreprise fait face actuellement dans son propre pays, elle tient toujours le haut du panier. Ainsi, ni les sanctions ni les menaces de sanctions n’ont véritablement entamé la croissance déjà exceptionnelle de Google. Celle-ci est par ailleurs appelée à augmenter fortement les prochaines années, sauf catastrophes.

YouTube capitalise sur la publicité et le cloud

Certes, Google et Facebook combinent à eux deux, plus de 50 % des parts de marché de la publicité sur internet. YouTube n’a pas pour autant à rougir de ses performances récentes dans le domaine.

En effet, les trois derniers mois, le site d’hébergement vidéo a échangé ses espaces publicitaires contre une somme de 7,2 milliards de dollars. Alors que l’année dernière à pareil moment, les chiffres tournaient autour de 5 milliards. Le patron du groupe n’a d’ailleurs pas hésité à se féliciter de cette belle performance.

Toutefois, il faut souligner que YouTube ne doit pas ses bons résultats uniquement à son service de publicité. Dans le même temps, son activité de cloud a réalisé un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars. Soit, une hausse de près de 45 % étendue sur toute l’année.

Twitter et Microsoft, les autres bénéficiaires de la manne publicitaire

Twitter a de quoi être heureux des retombées positives de la publicité. Grâce à une augmentation de plus de 41 % de ses recettes, le réseau social à l’oiseau bleu a limité l’impact des pertes causées par son accord à l’amiable avec ses actionnaires lésés.

De son côté, Microsoft a enregistré entre juillet et septembre, un bénéfice net évalué à 20,5 milliards. Ce qui fait une augmentation de profits de près de 48 %. Dans le cas de l’entreprise créée par Bill Gates, les chiffres réalisés ne proviennent pas que du cloud ou de la publicité.

D’autres activités du groupe comme la vente de jeux vidéo, d’ordinateurs ou de logiciels y ont également contribué.