La RATP utilise des caméras intelligentes pour repérer les usagers qui ne portent pas de masque

Plusieurs pays d’Europe ont débuté le déconfinement alors que la propagation du Covid-19 est ralentie. Pour relancer l’économies, de nombreuses entreprises ont également décidé de rouvrir les bureaux, provoquant des flux dans tout le pays – et la possible naissance de foyers de contamination. Pour évite la deuxième vague, la RATP a donc demandé à ce que tous les usagers portent des masques dans les stations d’Île-de-France. En cas d’infraction, une forte amende est appliquée. Et pour mieux identifier les personnes ne portant pas de masques, la RATP a décidé de faire appel à des caméras intelligentes, comme le rapporte Le Monde.

Une façon de détecter si le port du masque est globalement respecté par les citoyens.

Métro

Crédits Pixabay

La RATP précise tout de même qu’aucune donnée n’est conservée.

Six caméras intelligentes installées

Le déconfinement français a débuté le 11 mai dernier. Et depuis cette date, avec la reprise du travail chez des millions de Français, un gros trafic pour la RATP et ses bus, métros, trams…

Pour sonder si le port obligatoire d’un masque est respecté chez les usagers, la RATP a expliqué au Monde avoir installé six caméras intelligences qui filment en direct. Ces dernières identifient alors le pourcentage d’usagers qui se protègent dans les transports en commun.

Mais qu’en est-il des images de ces usagers par milliers qui empruntent les transports en commun tous les jours ? La RATP explique que ces dernières ne seront pas conservées. Et les six caméras ne sont pas présentes pour détecter les resquilleurs, comme le précise également la société.

Le but est uniquement d’avoir des données statistiques. Châtelet, l’une des stations les plus fréquentées quotidiennement, installera à terme 12 caméras intelligentes.

Globalement, les premiers retours des journalistes sur le terrain rapportent un respect du port d’un masque par les usagers.

La RATP s’engage dans la protection de ses usagers depuis plusieurs semaines. La société rappelle régulièrement les gestes barrière : se laver les mains (du gel hydroalcoolique est idéal en extérieur), respecter une distance de sécurité avec des marquages au sol et sur les sièges – en plus du port obligatoire d’un masque. Depuis le 11, trois métros sur quatre circulent et 300 stations et gares sont ouvertes