La résurrection, ce sera possible en 2045 selon Josh Bocanegra

Josh Bocanegra fait beaucoup parler de lui depuis l’année dernière et cela n’a rien de surprenant car notre homme compte faire de la résurrection son business. Il est en effet persuadé que l’homme pourra échapper à la mort en 2045… à la condition expresse de changer de corps et de stocker ainsi son sac de viande contre un avatar robotisé aux chromes étincelants. Inutile de préciser que cette prestation ne sera pas donnée.

La mort est bien trop définitive pour être amusante et c’est précisément pour cette raison que l’être humain a tout fait pour repousser ses limites biologiques.

Humai

Il sera bientôt possible de devenir immortel… enfin si vous êtes riche.

L’instinct de conservation nous a en effet poussé à nous affranchir de notre condition animale pour développer la science et la médecine.

L’être humain a toujours été en quête d’immortalité

Il semblerait que nos efforts aient fini par payer car notre espérance de vie a considérablement augmenté au fil des années. En France, par exemple, elle est passée de 70 à 82 ans entre 1960 et 2014. Belle progression, n’est ce pas ? Certes, mais tous les pays ne sont évidemment pas logés à la même enseigne.

En 2015, l’espérance de vie des japonais était ainsi de 85,25 ans, contre 79,8 ans pour les américains, 76 ans pour les chinois, 65 ans pour les indiens ou… 50 ans pour les somaliens. Les habitants de Sierra Leone arrivaient en queue de peloton avec une espérance de vie de 47,5 ans.

Josh Bocanegra, lui, souhaite tout simplement nous aider à nous affranchir de la mort. Comment ? En alliant la génétique à la robotique.

L’idée est assez simple à la base. A l’heure actuelle, il est totalement impossible d’arrêter le vieillissement des cellules. Il s’agit d’un processus naturel et nos corps sont donc destinés à disparaître. Ce n’est pas spécialement drôle mais il faut vivre (haha) avec.

Alors bien sûr, les progrès de la génétique nous permettront peut-être de gagner quelques années dans un avenir plus ou moins proche, mais l’immortalité ce n’est pas pour tout de suite.

Partant de ce constat, Josh a donc eu l’idée de s’appuyer sur la robotique afin de nous rendre immortel. Comment ? En misant tout sur… le cerveau !

Business is business

La solution envisagée par notre ami consiste donc à extraire notre cerveau de notre corps pour le greffer – ou le transplanter – sur un corps bionique, un corps capable d’échapper aux affres du temps. Un peu à la Gunnm donc.

C’est plutôt ambitieux, certes, mais Josh se veut confiant et il estime ainsi que cette technique sera totalement aboutie en 2045 au plus tard.

Manque de chance, la mort peut aussi frapper n’importe quand. Si vous avez très peur de rendre votre dernier souffle avant cette date fatidique, il existe cependant une solution : congeler votre cerveau post-mortem. Parce que bon, quitte à faire les choses en grand, autant taper directement dans la cryogénie.

Josh Bocanegra n’est évidemment pas philanthrope et il n’a pas l’intention d’offrir l’immortalité au premier venu. Non et c’est précisément ce qui l’a poussé à créer son entreprise, Humai.

Il faut tout de même savoir que Josh n’est pas le seul à se positionner sur ce segment. Ken Hayworth, un milliardaire russe âgé d’une trentaine d’années, a eu exactement la même idée et il s’est fixé la même date butoir. Amusant, n’est ce pas ?

Mots-clés insolite