La RIAA poursuivie par une entreprise spécialisée dans le stream ripping

Nouveau rebondissement dans l’affaire YouTube-DL. Quelques jours après avoir vu les dépôts de la solution disparaître de Github suite à une demande DMCA adressée par la RIAA, une entreprise spécialisée dans le stream ripping a décidé d’attaquer la célèbre association en justice.

Tout a commencé en fin de semaine dernière. La RIAA a en effet déposé vendredi une plainte contre YouTube-DL auprès de Github.

Une femme se tenant le visage dans les mains
Photo de Anthony Tran – Unsplash

En cause, les fonctions du logiciel, un logiciel permettant de convertir une vidéo YouTube en un fichier musical stockable sur un ordinateur.

Le stream ripping, une pratique peu appréciée des ayants droit

Dans la plainte adressée à Github, la RIAA accusait ainsi YouTube-DL de déchiffrer et de contourner les mesures de protection mises en place sur YouTube afin de permettre à ses utilisateurs de pirater le contenu stocké sur la plateforme.

Face à la situation, Github n’a eu d’autre choix que de supprimer tous les dépôts de YouTube-DL ainsi que leurs miroirs.

Mais YouTube-DL n’est pas le seul visé par ce type de plaintes.

Ces derniers mois, la RIAA a en effet déposé des plaintes similaires auprès de nombreux services, comme ceux de Google. Et justement, trois d’entre elles visaient une entreprise oeuvrant sur le même secteur de YouTube-DL, à savoir Yout. C’est cette dernière qui a décidé de riposter en déposant à son tour une plainte contre l’association.

A lire aussi : Zone-Annuaire (ex Zone-Téléchargement) ferme ses trois sites et lance un nouveau domaine

Yout, une autre cible de la RIAA

Yout fonctionne comme tous les services de stream ripping. Une fois sur le site, les internautes n’ont qu’à coller le lien de la vidéo de leur choix dans le champ dédié à cet effet pour convertir sa bande son en un fichier pouvant être téléchargé sur le disque dur d’un ordinateur, ou même dans la mémoire d’un smartphone et/ou d’une tablette.

Et ça, bien sûr, la RIAA ne le supporte pas. C’est précisément ce qui a poussé l’association à déposer ces recours auprès de Google, des recours qui ont eu pour effet de faire totalement disparaître Yout des résultats de recherche du célèbre moteur. Une perte de visibilité soudaine, violente, et qui a bien entendu un impact direct sur le trafic du site… et sur les revenus de son entreprise.

Quelques mois ont passé depuis et Yout a donc décidé de riposter à son tour en déposant une plainte visant la RIAA. D’après les créateurs du site, leur solution n’a pas pour vocation à contourner les mesures de sécurité mises en place par YouTube. Ils expliquent également que leur convertisseur ne stocke rien sur les serveurs de la société et que les fichiers sont directement téléchargés sur les appareils des internautes.

A lire aussi : YGGTorrent a changé d’adresse pour éviter les blocages

La RIAA risque gros

Ce détail a son importance. Pour Yout, son service s’apparente davantage à de la copie privée et il n’a donc rien d’illégal.

En conséquence, le plaignant demande une décision judiciaire et l’annulation des demandes DMCA déposées auprès de Google… mais aussi une compensation financière pour les pertes causées. La plainte accuse d’ailleurs la RIAA d’avoir sciemment terni la réputation de la société puisqu’elle savait que les demandes seraient rendues publiques. Elle estime donc avoir fait face à une campagne de dénigrement et demande des dommages et intérêts punitifs, mais aussi un procès devant un jury.

Pour l’heure, il est encore trop tôt pour savoir si la plainte sera entendue, mais cette affaire pourrait créer une jurisprudence.

Il ne serait d’ailleurs pas étonnant que d’autres plaignants se joignent à la procédure…