La Russie et la Chine veulent construire une base lunaire ensemble

La NASA n’est pas la seule à avoir de grands projets pour la Lune. La Russie et la Chine préparent également de grandes choses pour le satellite naturel de la Terre. Il y a quelques semaines, on apprenait que ces deux puissances s’étaient associées pour construire une base lunaire ensemble. À travers cette collaboration, ils s’assurent que la NASA n’ait pas le monopole sur la Lune.

La Russie et la Chine projettent de construire une station internationale de recherche lunaire (ILRS). Si tout se passe comme prévu, ils commenceront sa construction à l’horizon 2026. Ils ont profité d’une conférence spatiale qui s’est tenue le 16 juin 2021 à Saint-Pétersbourg pour présenter leur plan d’action. On sait grâce à cela que leur installation sur la Lune se fera en trois phases.

Une photo de la Lune
Photo de Reimund Bertrams. Crédits Pixabay

Notons que la Russie et la Chine ne prévoient d’envoyer des astronautes sur la Lune qu’en 2036.

Les deux puissances nous dévoilent leur plan

L’agence spatiale russe Roscomos et la China National Space Administration (CNSA) ont présenté la chronologie de leur nouveau projet durant cette conférence spatiale. On apprend grâce à leur présentation que la première phase a déjà commencé. Elle consiste à l’identification des sites potentiels qui pourront accueillir l’ILRS.

Cette phase prendra fin en 2025. Pendant cette période, les agences spatiales chinoise et russe vont envoyer six missions robotisées sur la Lune. Elles devront notamment collecter des données sur la surface lunaire et effectuer une cartographie du terrain.

Une construction prévue pour 2026

Après avoir analysé les données obtenues durant la première phase, les agences spatiales commenceront à choisir le site pour la construction de la base en 2025. La deuxième phase, quant à elle, débutera en 2026 et prendra fin en 2035. Pendant cette période, la Russie et la Chine entameront la construction de leur base lunaire.

La troisième et dernière phase débutera en 2036. Lorsque la base lunaire sera construite, la Russie et la Chine pourront commencer à envoyer des astronautes sur place. L’ILRS leur fournira les ressources et les technologies nécessaires à l’étude la chimie et de la structure interne de la Lune. Cependant, avant l’envoi des astronautes sur la Lune, la Chine et la Russie préfèrent se concentrer sur l’exploration robotique.

Les deux puissances comptent également bâtir une station qui reliera la Terre et la Lune. Elle facilitera les allers-retours entre les deux.

Mots-clés lune