La Russie veut de nouveau poser les pieds sur la Lune, un lancement prévu cette année

Depuis 1976, la Russie n’a plus effectué une seule mission à destination de la Lune. La dernière fut Luna 24, qui consistait à ramener un échantillon du sol lunaire sur Terre. Mais le 23 mars 2021, Lev Zelenyi, conseiller scientifique de l’IKI RAN (Institut de recherche spatiale de l’Académie des sciences de Russie), a partagé une importante nouvelle.

En effet, alors que les grandes nations ne cessent d’enchaîner les missions lunaires, la Russie annonce enfin son retour dans cette course effrénée. Récemment, toujours selon Zelenyi, c’est dans le cadre de la mission Luna 25, avec un lancement prévu cette année même, que le Programme Luna reprendra du service.

Photo de Reimund Bertrams. Crédits Pixabay

Pour couronner le tout, la Russie envisage de rattraper tout le temps perdu dans un temps record. En effet, au cours des dix prochaines années, après Luna 25, 4 autres missions lunaires devront se succéder à un rythme soutenu.

Luna 25, une mission d’envergure annonçant le retour de la Russie

Pour la mission Luna 25, la Russie prévoit d’envoyer un atterrisseur sur la Lune, plus précisément le vendredi 1er octobre 2021. Objectif, le pôle Sud de la Lune. Cette mission permettra aux chercheurs russes d’explorer les dépôts de glaces recouvrant cette région du satellite naturel de la Terre.

Les experts soulignent en effet que ces éléments pourraient éventuellement servir de ressources pour les missions habitées sur la Lune. Luna 25 permettra ainsi de se préparer pour les prochaines expéditions lunaires. De plus, ces glaces présentant des parties tranchantes pourraient faire office d’obstacles. Et grâce à une caméra intégrée, l’ESA (European Space Agency) pourra suivre l’évolution de la mission Luna 25 de près.

L’annonce du lancement imminent de la mission Luna 25 indique bien que la Russie est de retour dans la course pour la conquête de la Lune. Et ce n’est qu’un début. En effet, Lev Zelenyi a annoncé qu’après Luna 25, d’autres missions lunaires se succèderont côté russe.

Cette mission marquera le début d’une série d’expéditions lunaires

Zelenyi a ainsi souligné qu’au cours de la prochaine décennie, la Lune sera au centre des intérêts de la Russie. Après Luna 25, d’ici deux ou trois ans, la Russie lancera un orbiteur sur la Lune par le biais de Luna 26.

Cela permettra d’identifier les anomalies gravitationnelles et magnétiques. Par la suite, grâce à Luna 27, les experts étudieront les impacts du vent solaire sur notre satellite naturel. Quant à la mission Luna 28, l’objectif sera de rapporter des échantillons provenant du pôle Sud sur Terre.

Enfin, avec Luna 29, la Russie prévoit d’envoyer un rover Lunokhod sur la Lune. À titre d’information, en 1970, Lunokhod-1 fut le premier rover de toute l’histoire à passer plusieurs mois sur la Lune.

Mots-clés lunerussie