La science explique pourquoi les chiens sont si sociables avec l’homme

La domestication du chien aurait en fait une explication scientifique. C’est en tout cas ce qu’avancent des chercheurs américains de l’Oregon State University (OSU). Selon ces derniers, la grande sociabilité des chiens serait due à la mutation de deux gènes par rapport aux loups. Monique Udell, coauteur des recherches, avance que « Les chiens ont une condition génétique qui peut conduire à une motivation exagérée pour chercher un contact social par rapport aux loups. »

La scientifique explique que les canidés présenteraient des marqueurs génétiques similaires avec les personnes qui souffrent du syndrome de Williams-Beuren. Il s’agit d’un trouble qui se caractérise par des retards de développement, mais surtout par un comportement « hypersocial ».

Mascotte web

Le résultat des recherches a été publié dans la revue Science Advances, le mercredi 19 juillet 2017.

Des tests pour appuyer la théorie des gènes

Menés par Lauren Brubaker, les travaux ont permis de mieux comprendre la raison de l’énorme différence comportementale entre les chiens et les loups. Il est vrai que les gènes sauvages y sont pour quelque chose, mais cela n’explique pas vraiment tout. Pour appuyer cette théorie, les chercheurs ont étudié puis comparé le comportement de 18 chiens domestiques avec celui de 10 loups gris élevés en captivité.

L’étude consistait à tester la réaction des deux espèces face à l’homme. Pour ce faire, chiens et loups étaient mis face à une boite de friandises et une personne. Si les loups ne se concentraient uniquement que sur un moyen d’ouvrir la boite, les chiens avaient plus tendance à se concentrer sur l’humain présent, mais aussi nouer contact avec lui.

Un comportement similaire a également été observé chez les chiens libres et errants.

Un début de réponse, mais les recherches continuent

Il faut savoir que les travaux actuels se basent sur une étude antérieure menée par le laboratoire Udell, spécialisé dans le comportement canin et la cognition sociale. Les recherches continuent toujours pour en savoir plus et apporter plus d’explications à l’origine de cette hypersociabilité chez les chiens, et pourquoi ce n’est pas le cas chez les loups, qui sont pourtant des cousins proches. Tous les chiens seraient en effet les descendants de loups domestiqués il y a 20 000 à 40 000 ans.

L’étude à été saluée par des scientifiques extérieurs au projet, comme c’est le cas d’Adam Boyko, biologiste à la faculté vétérinaire de l’université de Cornell. Si on en croit cet expert de la génétique canine, il pourrait en effet s’agir des « premières études à avoir pour la première fois identifié des variations génétiques spécifiques qui ont été importantes pour transformer des loups en chiens. »

Mots-clés animauxgénétique