La Sibérie était apparemment le centre d’une civilisation majeure au Paléolithique

Depuis au moins 50 ans, la région d’Oust-Kova située en Sibérie se trouve au centre des différentes études archéologiques.

Et suite à de récentes fouilles, les chercheurs de la SibFU (Siberian Federal University) et de l’Institut d’archéologie et d’ethnographie du SBRAS (Siberian Division of the Russian Academy of Sciences) ont pu avancer que près de 20 millénaires avant nous, c’est-à-dire durant le Paléolithique, la Sibérie abritait une civilisation majeure.

La surface gelée d'un lac en Sibérie

Crédits Pixabay

Publiés récemment dans la revue Archaeological Research in Asia, les travaux de ces scientifiques nous rapportent l’analyse de quelques objets découverts à Oust-Kova.

Des objets qui nous en disent long sur les Sibériens du Paléolithique

Parmi les artefacts retrouvés, on peut énumérer une plaque fabriquée en défense de mammouth vieille de 18 000 ans, sur laquelle est dessiné un cheval. Les chercheurs ont aussi mis la main sur deux figurines sculptées, également faites en ivoire de mammouth.

L’une des 2 statuettes était peinte des deux côtés ont été peints, l’un en rouge et l’autre en noir. Selon Nikolai Drozdov, professeur au département d’histoire russe de la SibFU, la couleur rouge correspondrait alors au sang et donc à la vie, tandis que le noir fait référence à la mort. Ce qui suggère que les anciens Sibériens qui l’avaient fabriqué devaient déjà avoir une conception de la vie et sur ce qu’il y a après.

Grâce à des examens microscopiques menés sur chacun des artefacts retrouvés, les chercheurs ont démontré que les procédés de traitement de l’ivoire utilisés étaient semblables à ceux d’autres artefacts découverts sur le site de Malte à Irkoutsk, Un site se trouvant à des centaines de kilomètres d’Oust-Kova.

Ces anciens peuples étaient développés et interagissaient entre eux

D’autres artefacts provenant de divers sites archéologiques russes montrent que durant le Paléolithique, les anciens Sibériens faisaient preuve de techniques et de technologies  avancées pour cette époque.

Par exemple, un os vieux de 18 000 ans, sur lequel on peut observer des spirales, servait probablement de calendrier solaire-lunaire. D’autres fouilles ont permis de mettre la main sur 2 statuettes anthropomorphes faites en défense de mammouth dont les yeux étaient en pyrophyllite, dans la tombe d’un chaman, située à Boguchanskaya (Russie).

Pour ces chercheurs, cela indique l’existence de liens culturels et technologiques entre les anciens peuples de la Sibérie, qui ont brillé au cours de la Préhistoire.