La sonde IBEX de la NASA est à nouveau opérationnelle après un glitch

La sonde IBEX ou Interstellar Boundary Explorer de la NASA est de nouveau opérationnelle après trois semaines d’incertitude. Le 2 mars dernier, l’appareil a permis aux ingénieurs de procéder à une réinitialisation de son ordinateur de bord.

Selon les explications, l’équipe responsable de la mission a effectué une réinitialisation externe ou « firecode reset » de l’engin spatial. Cela a permis à l’équipe de reprendre le contrôle de la sonde deux jours avant une réinitialisation autonome et un cycle d’alimentation déjà programmés. Ces dernières opérations devaient initialement avoir lieu le 4 mars.

La sonde IBEX
Crédits NASA

La NASA a déclaré que tout est maintenant rentré dans l’ordre. La télémétrie d’IBEX montre que l’appareil, qui n’avait donné aucune réponse, est totalement opérationnel et fonctionne normalement.

Le début des problèmes

La sonde IBEX de la NASA a été lancée en octobre 2008. L’objectif de la mission est d’étudier la bordure extérieure de l’héliosphère en se concentrant surtout sur la « bulle » qui marque la limite entre l’environnement solaire et l’espace interstellaire.

Par rapport au glitch qui vient d’être réglé, la NASA avait annoncé pour la première fois vers la fin du mois de février qu’ils avaient rencontré des problèmes pour « retrouver la capacité de commande ». Toutefois, l’agence avait indiqué que la sonde était en bon état malgré la réinitialisation inattendue de son ordinateur et son passage en mode d’urgence.

La mission d’IBEX

On peut dire que la mission de la sonde IBEX est jusqu’ici un succès. Au cours de sa première année dans l’espace, l’appareil a pu complètement cartographier l’héliosphère. Pendant son séjour dans l’espace, IBEX capture également des images de la totalité du ciel tous les six mois. Une de ses plus grandes réussites a été la découverte d’une région dense en particules qui a été surnommée « le ruban d’IBEX ».

IBEX fait partie d’un réseau d’engins spatiaux dédiés à l’étude du vent solaire. Il s’agit du flux constant de particules provenant du Soleil. La sonde étudie aussi ce dernier afin de mieux comprendre l’impact de l’héliosphère sur notre système solaire.

Cela fait maintenant 15 ans que la sonde IBEX est dans l’espace. Elle continue à fonctionner, plus de dix ans après la fin de sa mission première en 2011.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.