La sortie du remaster du point’n’click “Blade Runner” repoussée indéfiniment

Il semblerait que le futur ne soit pas pour tout de suite ; annoncé en grande pompe plus tôt cette année quelques mois seulement après la sortie du jeu original sur GoG.com, la version remasterisée Enhanced Edition du point’n’click culte Blade Runner ne sortira finalement pas en 2020 comme prévu initialement.

Les équipes de Nightdive Studios ont ainsi bien du mal à remettre à neuf le jeu de Westwood Studios, longtemps relégué au rang d’abandonware et dont il ne reste que très peu de traces – encore un triste exemple (s’il en fallait) de l’importance de la préservation du jeu vidéo, de son produit final à ses assets de développement.

Nightdive Studios

Très enthousiaste lors de l’annonce du projet en mars dernier, Stephen Kick – CEO du studio – a tenu des propos plus tempérés dans un long article publié par le site Eurogamer ; s’il reste confiant sur les possibilités de sa technologie de rétro-ingénierie maison, Blade Runner ne serait ainsi pas le client idéal pour une telle technique : “Il y a eu quelques obstacles que nous avons du surmonter sur la vieille technologie que le jeu utilise“.

Blade Runner, un titre très ambitieux

Qui plus est, il ne faudra pas compter sur une quelconque aide des fichiers de développement d’origine du jeu. “Et notre recherche du code source original du jeu et de ses assets a été vaine […] Ca prend juste un tout petit peu plus de temps que prévu.

Le jeu original de 1994 était des plus ambitieux avec des séquences en FMV inclues et des dialogues intégralement doublés ; un projet tel que beaucoup d’éléments du jeu ont du être compressés pour tenir sur les quatre CD du jeu.

En première ligne de ces coupes drastiques sont les modèles 3D des personnages du jeu, – en lieu et place de figures articulées animées, les équipes de Westwood ont utilisé une technique radicalement différente où chacune de leurs étapes d’animation résulte en des modèles différents – des animations tenant ainsi sur plusieurs centaines de ces derniers.

Pour qu’il y ait de la place suffisante pour tous les personnages, ils ont dû enlever des intervalles sur tous les modèles. En gros, la moitié des informations d’un modèle a été enlevée juste pour qu’il rentre dans le jeu.”

Un chantier titanesque qui ne semble pour l’instant pas prêt à voir la lumière du jour.

Mots-clés blade runner