La Surface Pro 5 pourrait être un véritable monstre de puissance

Microsoft serait en train de préparer le lancement de la Surface Pro 5. Initialement attendue pour ce mois-ci, elle pourrait finalement avoir un peu de retard sur le planning prévu par la firme et ne pas arriver avant la rentrée prochaine. C’est triste mais le bon côté de la chose, c’est qu’elle devrait aller beaucoup plus loin que le modèle précédent. En réalité, elle risque même de mettre une claque à la plupart des ultrabooks du marché.

La Surface, c’est un peu comme le bon vin, elle a tendance à se bonifier avec les années. Si le première modèle était loin d’être parfait, les suivants ont corrigé la plupart de ses défauts.

Surface Pro 5

La Surface Pro 5 risque de se décliner en plusieurs modèles et en plusieurs diagonales.

La firme n’aurait cependant pas l’intention d’en rester là et elle compterait ainsi nous gratifier prochainement d’une nouvelle machine hybride encore plus aboutie.

Une Surface Pro 5 avec deux tailles d’écran au choix ?

La Surface Pro 5 reprendrait les lignes et les matériaux du modèle précédent, bien sûr, et elle hériterait ainsi d’une belle robe en magnésium et d’un pied capable de la faire tenir à l’horizontale.

La comparaison s’arrête là cependant car elle risque aussi de se décliner en plusieurs modèles.

Ce n’est évidemment qu’une rumeur pour le moment mais Microsoft aurait l’intention de lancer une version équipée d’un écran 4K de 14 pouces (3840 x 2160) et une autre version dotée cette fois d’un écran de 12,3 pouces offrant une définition un peu moins haute (2736 x 1824).

Dans les deux cas, ces machines devraient être propulsées par une puce Intel de la génération Kaby Lake. Elle sortira en effet avant la fin de l’année et elle apportera pas mal d’améliorations notables.

Gravée en 14 nm, elle offrira bien évidemment une puissance accrue et une meilleure autonomie que la génération précédente, mais elle sera aussi capable de gérer l’USB 3.1 et le Thunderbolt 3.

Comme à son habitude, la marque devrait nous proposer plusieurs versions, avec un maximum de 16 Go de mémoire vive et de 512 Go de SSD. Le tout avec un capteur principal de 16 millions de pixels, un port USB Type-C, un stylet rechargeable et peut-être même un lecteur d’empreintes digitales. Bon, après, la belle risque aussi de nous coûter assez cher mais le bon côté de la chose c’est que le prix de la Surface Pro 4 devrait baisser.