La Switch n’intégrera pas de navigateur web

Nintendo a de nouveau déçu ses fans. Durant une entrevue organisée par le vénérable Time, Tatsumi Kimishima, le PDG de l’entreprise nippone, a en effet révélé que la Switch n’intégrera pas de navigateur web à sa sortie. Elle ne nous permettra donc pas de surfer sur nos sites préférés. Si vous comptiez l’utiliser comme une tablette, il faudra donc prendre votre mal en patience et attendre une hypothétique mise à jour de la plateforme.

La Switch est une console très particulière, c’est indéniable. Comme à son habitude, Nintendo a en effet préféré privilégier l’usage à la puissance.

Switch Tablette

La Switch ne sera clairement pas une tablette, et c’est assez dommage.

Si la console ne pourra pas lutter frontalement avec la PS4 ou la Xbox One, elle aura tout de même un net avantage sur ses concurrentes : elle ne se limitera pas à notre salon.

La Switch est une console, pas une tablette

Résolument flexible, la Switch pourra en effet être utilisée comme une console de salon traditionnelle ou bien comme une console portable. Il suffira en effet de la décrocher de son socle pour l’emmener avec nous dans toutes nos aventures urbaines.

Là, il sera possible de l’utiliser de plusieurs manières différentes.

Si l’utilisateur pourra accrocher les contrôleurs à la console, il aura aussi la possibilité de la poser sur une surface plane grâce à un pied habilement dissimulé à l’arrière. Un peu comme un écran d’appoint ou… comme une tablette tactile.

La comparaison s’arrête là cependant, car la Switch ne pourra malheureusement pas rivaliser avec nos ardoises numériques. Pas au niveau de ses fonctions, en tout cas.

On le savait déjà, la console ne sera pas capable de faire tourner des applications mobiles et elle n’aura ainsi pas droit aux fameux de Hulu, Netflix, Prime Video, YouTube et tous ces services que nous utilisons au quotidien et qui s’inscrivent dans les nouveaux usages numériques. Nintendo a vaguement évoqué une mise à jour future, sans pour autant donner plus de détails.

Pas d’applications et pas de navigateur web

Tatsumi Kimishima en a donc remis une couche durant cette entrevue en annonçant une autre mauvaise nouvelle : la Switch ne sera pas livrée avec un navigateur web. Elle ne pourra donc pas afficher des sites.

Pour justifier cette limitation, le PDG de la firme nippone a utilisé exactement les mêmes arguments que lors de sa dernière allocution et il a ainsi déclaré que sa nouvelle console se focalisait uniquement sur le jeu, et rien que sur le jeu.

En parallèle, la firme a tout de même eu le bon goût de sortir une nouvelle vidéo présentant en détail l’appareil. Si vous avez suivi avec attention les annonces précédentes de la marque, elle ne vous apprendra pas grand-chose de plus, mais elle vous donnera au moins une bonne idée des fonctions et des particularités de la console.

Sinon, eh bien notre prise en main se trouve ici, sinon.