La tectonique des plaques pourrait avoir été déclenchée par des impacts avec des astéroïdes massifs

La période d’accrétion de la Terre date d’il y a environ 4,6 milliards d’années. C’était durant cette étape que les matériaux qui forment la Terre ont commencé à se rassembler. À cette époque, la planète était encore une masse en fusion. Ensuite, la surface terrestre a été façonnée par les impacts de centaines de millions d’années d’éruption.

Néanmoins, cela n’explique pas l’état actuel de la Terre : une planète rocheuse animée par la tectonique des plaques.

Sauver Terre

Crédits Pixabay

Les résultats d’une nouvelle étude, menée par des scientifiques de l’Université Macquarie, du Southwest Research Institute et de l’Université Harvard, ont apporté quelques réponses au dilemme. Ils suggèrent que le phénomène de la tectonique des plaques a été amorcé par des impacts d’astéroïdes massifs.

Les détails concernant la recherche ont été publiés dans la revue Geology.

Des impacts d’environ 100 km de large

Les scientifiques estiment que la tectonique des plaques a commencé durant l’Éon archéen, c’est-à-dire il y a environ 3,2 milliards d’années. Selon les résultats des simulations informatiques de la Terre primitive réalisées par les chercheurs de l’Université Macquarie, au cours de l’Archéen moyen, des impacts d’environ 100 km de large auraient pu affaiblir la couche la plus externe et rigide de la Terre.

« De très grands impacts – plus de 300 km (186 milles) de diamètre – pourraient générer une anomalie thermique significative dans le manteau », a déclaré le Dr Craig O’Neill de l’Université Macquarie. « Cela semble avoir modifié la flottabilité du manteau au point de créer des remontées d’eau qui pourraient directement entraîner la tectonique. »

Un lien entre l’histoire des impacts et la réaction tectonique

Les chercheurs ont noté que, durant cette période, la planète s’était relativement refroidie. Par conséquent, la lithosphère n’avait pas la même épaisseur. Le manteau s’épaississait à certains endroits et s’amincissait à d’autres. Les modélisations numériques ont montré que les effets d’un impact sur ces zones étaient capables de créer « un point faible dans un système qui avait déjà un grand contraste de flottabilité, et déclencherait finalement des processus tectoniques modernes. »

La recherche a le mérite d’avoir montré qu’il existe un lien entre l’histoire des impacts de roches extraterrestres et la tectonique des plaques. « Des processus qui sont assez marginaux aujourd’hui – comme l’impact ou, dans une moindre mesure, le volcanisme – ont activement conduit les systèmes tectoniques sur la Terre primitive », ont écrit les chercheurs. « En examinant les implications de ces processus, nous pouvons commencer à explorer comment la Terre habitable moderne a vu le jour ».