La Terre est en train de perdre sa mini lune

La Terre, contrairement à des planètes comme Jupiter ou même Saturne, possède un seul satellite naturel : la Lune. Toutefois, pendant quelques semaines, notre belle planète a eu une seconde lune : 2020 CD3.

Le 15 février dernier, Kacper Wierzchos et Teddy Pruyne ont en effet eu la surprise de découvrir l’existence d’une petite lune gravitant autour de la Terre grâce au Catalina Sky Survey. L’objet, de magnitude 20, a alors été baptisé selon les normes habituelles.

La Terre vu de l'espace.

Crédits Pixabay

En analysant le corps, les deux astronomes ont découvert que la mini lune était entrée dans notre orbite en 2017. Ils avaient également dévoilé une photo du corps tout en précisant que le lien entre cette mini lune et notre planète n’était que temporaire.

La mini lune de la Terre est en train de la quitter

Et effectivement, si l’on croit l’article publié par The Atlantic dans la nuit, alors cette seconde lune ne serait plus.

Nos confrères ont effectivement appris de la part de Bill Gray, un développeur spécialisé dans les logiciels d’astronomie, que 2020 CD3 avait fini par échapper à l’attraction terrestre.

L’expert place le point de rupture autour du 7 mars dernier. Depuis cette date, le corps ne serait donc plus lié à la Terre, mais au Soleil. Notre étoile semble effectivement l’avoir emporté, ce qui ne surprendra sans doute personne.

Peu de corps peuvent en effet rivaliser avec les étoiles. Et surtout pas la Terre.

Pour en venir à cette conclusion, Bill Gray s’est tout simplement appuyé sur les derniers relevés des télescopes du Catalina Sky Survey. Le projet, financé par la NASA, a été conçu pour suivre les comètes et les astéroïdes évoluant à proximité de notre planète. Et c’est grâce à lui que Kacper Wierzchos et Terry Pruyne ont été en mesure d’identifier le corps en février.

Une prochaine visite en 2044

Gray a donc récupéré les relevés des télescopes de l’observatoire et il les a analysés pour suivre la course de 2020 CD3. Il a alors réalisé que le corps n’était plus influencé par notre gravité. Pas pour le moment du moins.

Toujours d’après Gray, 2020 CD3 devrait en effet continuer de s’éloigner de la Terre pendant ces prochaines semaines, pour revenir nous rendre visite en 2044 et donc dans 24 ans. Néanmoins, le corps ne passera pas suffisamment près de notre position pour tomber dans notre influence gravitationnelle.

Ce qui ne veut évidemment pas dire que la Terre reverra un jour surgir une nouvelle mini lune. Notre planète reçoit en effet très souvent la visite d’astéroïdes et l’un d’entre eux finira peut-être par se retrouver dans notre orbite avant le prochain passage de 2020 CD3.

2006 RH120, par exemple, était entré temporairement dans l’orbite terrestre entre septembre 2006 et juin 2007.

Mots-clés terre