La Terre a reçu la visite de 4 astéroïdes aujourd’hui, et trois d’entre eux ont été découverts quelques heures à peine avant leur passage

La Terre reçoit très fréquemment la visite d’astéroïdes. Si la plupart d’entre eux passent à bonne distance de notre monde, il arrive parfois que certains d’entre eux se rapprochent un peu plus de notre position. Cela a été le cas de ces quatre astéroïdes repérés par la NASA un peu plus tôt dans la semaine.

2019 SM8 a été le premier d’entre eux et il a été découvert sur le tard par l’observatoire du mont Lemmon en Arizona.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Les chercheurs l’ont en effet repéré ce lundi 30 septembre, soit seulement 48 heures avant son passage à proximité de la Terre.

4 astéroïdes sont passés dans les environs de la Terre aujourd’hui

Problématique, d’autant que le corps est passé à environ 159 000 km de la Terre, soit à une distance équivalente à la moitié de celle nous séparant de notre seul et unique satellite naturel. En revanche, il ne présentait aucun risque particulier puisque son diamètre était inférieur à 5 mètres.

Dans le cas d’une collision, il se serait donc désintégré lors de son entrée dans notre atmosphère.

Le second astéroïde est 2019 SE8 et il a pour sa part été détecté le mardi 1er octobre, soit 24 heures avant son passage. En revanche, il n’a pas autant approché notre monde et il est ainsi passé à environ 1,1 million de kilomètres de la Terre. D’après la NASA, le corps ne mesurait pas plus de 14 mètres de diamètre et il n’était donc pas considéré comme un danger par l’agence spatiale.

Des détections un peu trop tardives

Le troisième corps est 2019 SD8 et il vient de passer aux abords de notre planète. Cette fois, on doit sa découverte au Catalina Sky Survey de Tucson en Arizona. Une découverte réalisée la veille de son passage. D’après les chercheurs à l’origine de la découverte, l’objet mesurait environ 12 mètres de diamètre et il est passé à 332 000 km de notre monde.

Le seul astéroïde connu était donc 2018 FK5 et il était également le plus éloigné puisqu’il est passé à environ 5 millions de kilomètres de notre planète. Encore une fois, il présentait peu de risques puisqu’il n’excédait pas les 7 mètres de diamètre.

Si aucun de ces astéroïdes ne représentait un risque direct pour notre monde, leur découverte tardive (du moins pour trois d’entre eux) prouve que les systèmes de surveillance mis au point par la NASA et les autres agences spatiales ne sont pas suffisants.

La NASA a d’ailleurs pleinement conscience des limites de sa technologie puisqu’elle envisage de développer un nouveau télescope spatial entièrement tourné vers la détection d’astéroïdes.

Mots-clés astéroïdesterre