La Terre abriterait d’énormes quantités d’eau dans le manteau terrestre

La Terre n’a pas encore révélé tous ses secrets et c’est en tout cas ce que l’on peut déduire de l’étude poussée menée par des scientifiques allemands. La planète abriterait en effet d’énormes quantités d’eau, de l’eau stockée directement dans le manteau terrestre sous une forme insolite. Mieux, d’après les calculs de ces chercheurs, le volume d’eau serait similaire à celui présent dans tous les océans situés en surface.

Les scientifiques en question travaillent tous pour le même établissement, et plus précisément pour l’Université de Bayreuh.

Eau Terre

Pour en arriver à ces conclusions, ils ont concentré tous leurs efforts sur l’étude des fragments de roches retrouvés dans les déchets volcaniques des plus gros volcans de la planète.

La Terre abrite d’importantes quantités d’eau dans le manteau terrestre

En analysant scrupuleusement leur contenu, ils ont réalisé que ces fragments comprenaient d’importantes quantités d’eau.

Toutefois, cette eau n’est pas présente à l’état liquide. En réalité, sa forme est assez inhabituelle puisqu’elle est stockée dans des cristaux de minéraux, sous la forme d’ions. Après avoir étendu leurs recherches, les scientifiques ont réalisé que ces fragments étaient présents dans tous leurs prélèvements.

Ils ont ensuite travaillé sur une simulation visant à évaluer la quantité d’eau présente dans le manteau terrestre, en s’appuyant sur ces prélèvements, mais aussi sur toutes nos connaissances à propos de la Terre et de son histoire. Le modèle établi a alors révélé que le manteau terrestre abritait une quantité d’eau presque identique à celle de l’ensemble des océans recouvrant la surface de la planète.

Une découverte capitale qui nous offre un autre regard sur notre planète

Cette hypothèse a d’ailleurs été vérifiée en laboratoire. Les chercheurs allemands ont en effet procédé à plusieurs simulations en s’appuyant sur des roches synthétiques utilisées pour simuler le manteau terrestre et les différentes couches le constituant.

Steven Jacobsen, un chercheur travaillant pour l’Université de Northwestern dans l’Illinois américain, estime pour sa part que cette découverte est capitale. Elle prouverait en effet que l’eau n’est pas forcément apparue à l’intérieur de la Terre grâce à des facteurs extérieurs.

Si cette étude nous offre un autre regard sur notre propre planète, elle nous aidera aussi peut-être à mieux comprendre les écosystèmes présents sur les exoplanètes et la manière dont ils évoluent.

Mots-clés géologieterre