La Terre aurait un petit truc bien à elle

La découverte d’exoplanètes devient monnaie courante. Jusqu’à aujourd’hui, les scientifiques en ont trouvé 4 422. Ils estiment cependant qu’il y en aurait encore 300 millions à découvrir dans la galaxie. Certaines d’entre elles seraient potentiellement habitables. Pour les identifier, les chercheurs essayent de déterminer lesquelles d’entre elles offrent des conditions similaires à celles de la Terre.

C’est ce qu’a récemment fait une équipe de scientifiques de l’université de Naples Federico II et de l’Institut national d’astrophysique (INAF) en Italie. Les résultats de leur étude publiée dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society sont assez surprenants. Ils révèlent notamment que les planètes présentant les mêmes conditions que celles de la Terre seraient plus rares qu’on ne le pensait.

La Terre et la Lune vues de l'espace
Crédits Pixabay

Leur étude souligne également le caractère unique de l’atmosphère terrestre.

Une planète unique en son genre

La plupart des êtres présents sur Terre dépendent de l’oxygène présent dans l’atmosphère pour vivre. C’est donc tout à fait normal pour les scientifiques qui veulent trouver des formes de vie extraterrestre de partir à la recherche de planètes présentant un mélange de gaz similaires à celui que nous avons sur Terre. En partant de ce principe, les chercheurs ont étudié les niveaux de lumière reçus par 10 exoplanètes potentiellement habitables.

La façon dont la lumière traverse l’atmosphère peut en effet révéler sa teneur en gaz. Les auteurs de cette étude ont découvert qu’aucune de ces exoplanètes n’avait la même atmosphère que la Terre. Par extension, cela signifie qu’elles ne reçoivent pas la quantité d’énergie nécessaire au maintien de la vie.

A lire aussi : Que se passerait-il si la Terre tournait plus vite ?

Kepler-442b, une planète qui fait exception

Pour survivre, les organismes vivants en effet besoin d’une énergie suffisante leur permettant de produire des nutriments et de l’oxygène. Par exemple, pour la photosynthèse, les plantes doivent recevoir une quantité suffisante de lumière provenant du Soleil. Cette lumière, combinée à l’eau et au dioxyde de carbone, leur permet notamment de produire de l’oxygène moléculaire.

C’est ce processus qui contribue à la formation d’une atmosphère riche en oxygène. Et sur les 10 exoplanètes que les chercheurs ont analysées pour cette étude, aucune ne reçoit une quantité de lumière suffisante de leur étoile hôte pour créer une telle atmosphère. En dépit de cela, les scientifiques ont mis en avant l’existence d’une exoplanète qui pourrait recevoir assez de lumière de son étoile pour entretenir une atmosphère relativement similaire à la nôtre.

Cette exoplanète se nomme Kepler-442b et elle orbite autour d’une naine orange située à 1 200 années-lumière de notre planète.

Mots-clés terre