La Terre pourrait bientôt arborer de jolis anneaux … faits de déchets spatiaux

Depuis quelques années déjà, l’espace est devenu un secteur qui intéresse de nombreuses entreprises privées. A part le lancement de satellites, il y a maintenant le tourisme spatial qui commence à faire son entrée sur le marché. Mais avec tous ces lancements, l’orbite terrestre est devenue une sorte de dépotoir pour les étages de fusée et les satellites hors-service. Et la situation risque d’empirer puisque la fréquence des lancements ne va pas diminuer avec le temps.

Même si la plupart des déchets spatiaux retombent dans l’atmosphère, il y a une très grande quantité qui reste en orbite, et cela pourrait conduire à un phénomène assez curieux. Selon le professeur Jake Abbott de l’Université de l’Utah, la Terre pourrait bientôt commencer à ressembler à la planète Saturne. Notre planète pourrait avoir ses propres anneaux.

Débris spatiaux orbitant la Terre
Crédits 123RF.com

Malheureusement pour nous, la formation de ces anneaux ne va pas embellir la Terre puisqu’ils seront faits de déchets spatiaux.

De plus en plus risqué

D’après les données de l’Agence Spatiale Européenne, l’orbite terrestre contiendrait actuellement environ 170 millions de pièces de débris spatiaux ayant une taille dépassant le millimètre. Près de 670 000 de ces pièces auraient une taille supérieure à 1,27 cm.

Ce nombre risque encore d’augmenter, surtout avec les constellations de satellites que les entreprises comme SpaceX comptent mettre en orbite. A part le fait d’avoir des anneaux disgracieux, il y a aussi le risque de collisions spatiales qui augmente. Ces collisions sont aussi des sources non-négligeables de débris de petite taille.

Une solution possible

Face à cette situation, les scientifiques essaient de trouver des solutions pour débarrasser l’orbite terrestre des déchets qui y ont été laissés. D’après Abbott, l’une des méthodes que l’on pourrait appliquer pour nettoyer l’orbite serait l’utilisation d’aimants.

Selon un article publié par Abbott dans le journal Nature, il serait possible de contrôler et de ralentir les déchets spatiaux. Pour cela, il faut faire tourner un aimant placé au bout d’un bras robotisé. Cela va créer des courants électriques spéciaux dénommés courants de Foucault.

Le scientifique a déclaré qu’il s’agit du premier rayon tracteur du monde et qu’il faut juste pouvoir le construire et le lancer.

Espérons que cette solution sera efficace, sinon la Terre pourra bientôt être surnommée la « planète aux anneaux d’ordures».