La Terre primitive aurait été aplatie à cause de la Lune

Les résultats de plusieurs études ont déjà montré que la Lune exerçait, autrefois, une influence considérable sur la Terre. Aujourd’hui encore, la force de gravité du satellite impacte sur les océans en créant des marées.

En réalité, les mouvements de la Terre et de la Lune sont synchronisés. Suivant le principe de la conservation d’élan angulaire, plus la Lune est proche, plus la rotation de la Terre s’accélère ; plus elle est éloignée, plus la rotation de la Terre ralentit.

Crédits Pixabay

Simon Lock, scientifique planétaire au California Institute of Technology, et ses collègues ont voulu étudier en profondeur l’influence que pouvait avoir la jeune Lune sur la Terre primitive. Le chercheur a décidé de creuser dans cette voie suite à la découverte des cristaux quasi indestructibles appelés zircons, vieux de 4,4 milliards d’années, en Australie.

Le fait est que, à cette époque, il aurait été impossible pour la Terre, à elle seule, de former des matériaux aussi « avancés ». D’après les simulations faites par l’équipe, il y a environ 4,5 milliards d’années, la Lune était trente fois plus proche de la Terre que maintenant.

Une forme oscillant entre un ballon de rugby et un frisbee

La Terre était, dans ses débuts, animée par des dynamiques totalement différentes de celles d’aujourd’hui.

C’était une sorte d’océan de roches en fusion. Toutefois, d’après la modélisation informatique de Lock et de ses collègues, au fil du temps, le magma à la surface aurait évolué vers une simple croûte terrestre.

À ce moment-là, la Lune aurait été à seulement 12 875 km de distance la planète. Précisons que, actuellement, le satellite naturel se trouve à 384 400 km de la Terre.

Selon le modèle, à cette époque, la Terre tournait beaucoup plus rapidement qu’aujourd’hui. Une journée terrestre n’aurait duré que 2h30. Cette cadence aurait fait que la Terre était étirée, prenant une forme oscillant entre un ballon de rugby et un frisbee. Si elle devait être sphérique, elle serait devenue elliptique.

Une explication au mystère des zircons en Australie ?

Ce scénario semble apporter une explication à la trouvaille des zircons en Australie. Au fil du temps, la valse entre la Terre et son compagnon se serait équilibrée. La Lune se serait progressivement éloignée. Durant ce temps, il aurait été possible que des dalles rocheuses géantes se soient enfoncées dans le manteau de la Terre. C’est ce qui aurait permis à la planète de former des minéraux chimiquement évolués précocement.

La recherche devait être détaillée à l’occasion de la 51e conférence scientifique lunaire et planétaire en mars, au Texas. Toutefois, l’événement doit attendre la fin de la période de confinement. Par contre, le rapport a déjà suscité l’intérêt et l’enthousiasme de nombreux experts.