La Tesla d’Elon Musk se rapproche de plus en plus de Mars

Le 6 février 2018 se déroulait le vol inaugural du lanceur lourd de SpaceX, le Falcon Heavy. Avec ses trois boosters de Falcon 9 attachés entre eux, ce dernier est depuis devenu le lanceur le plus puissant en service. Il peut en effet lancer une charge utile de 63,8 tonnes en orbite basse et une charge utile de 26,7 tonnes en orbite de transfert géostationnaire.

Au cours de son tout premier lancement, le Falcon Heavy a également étonné par la nature de son tout premier cargo. Comme il s’agissait d’un vol de test, le cargo en question n’était pas un satellite ou tout autre engin spatial, c’était tout simplement la voiture Tesla d’Elon Musk.

Crédits Pixabay

Cela fait maintenant plus de deux ans que la Tesla rouge d’Elon Musk est partie dans l’espace. On peut ainsi se demander où elle se trouve actuellement. Eh bien, SpaceX a récemment répondu à cette question dans une publication postée sur Twitter.

Le long voyage de Starman

Lors de son lancement, la Tesla de Musk n’était pas vide puisqu’elle avait à son bord un mannequin surnommé Starman. Ce dernier portait la combinaison créée par SpaceX pour les astronautes qui vont utiliser le vaisseau Crew Dragon de la compagnie pour rejoindre la Station Spatiale Internationale.

Ainsi, le 8 octobre dernier, SpaceX a indiqué dans un tweet que Starman se trouvait actuellement à environ 0,05 unité astronomique de Mars, c’est-à-dire à un peu moins de 8 046 000 km de la Planète rouge. Il s’agit selon eux de son tout premier survol de la planète.

Placée plus loin que prévu

D’après ce que l’on sait, l’objectif du vol inaugural était de placer la Tesla sur une orbite héliocentrique d’aphélie se situant à 2 unités astronomiques du Soleil, c’est-à-dire la même orbite que Mars. Toutefois, avec la puissance du lanceur lourd, la voiture a dépassé cet objectif et est allée se placer sur une orbite dont l’apogée se situe à 2,61 unités astronomiques. Cette route l’a placée au niveau de la ceinture principale d’astéroïdes.

Selon les calculs, cette nouvelle orbite de la Tesla va lui permettre de repasser au niveau de l’orbite terrestre tous les 29 mois. Ce sera une occasion pour les fans de voyages spatiaux de vérifier si la voiture est toujours en bon état, bien évidemment si les instruments de mesure le permettent.

Mots-clés marstesla