La tombe d’un guerrier de l’Age de Fer a été découverte dans le West Sussex

Durant des fouilles précédant la construction de 175 nouvelles maisons dans le West Sussex, près de Chichester, des archéologues ont fait la découverte d’une tombe assez rare d’un guerrier de l’Âge de Fer.

Vieille de 2 000 ans, elle constitue l’un des rares sites funéraires connus dans cette région de l’Angleterre.

Crédits Pixabay

La tombe que les chercheurs de l’ASE ou Archaeology South-East, la branche commerciale de l’Institut d’Archéologie de l’UCL, ont trouvée renfermait entre autres des objets rares, notamment une lance en fer ainsi qu’une épée contenue dans un fourreau bien décoré. Le squelette a malheureusement été détruit à cause des conditions du sol.

D’après Jim Stevenson, archéologue de l’ASE, il y a beaucoup de discussions concernant les personnes enterrées suivant la tradition des guerriers. Étaient-elles réellement des guerriers dans la vraie vie ou est-ce juste pour l’enterrement ?

Une trouvaille assez rare

Selon les scientifiques, la tombe a été construite vers la fin de l’Âge du Fer ou au début de la période romaine, notamment, entre le premier siècle av. J.-C. et 50 ans apr. J.-C.. Ils estiment également que la personne enterrée dans la tombe devait appartenir à un rang important, vu les objets retrouvés à l’intérieur.

Après examen des objets aux rayons X, les archéologues ont découvert une belle décoration en alliage de cuivre au niveau de l’ouverture du fourreau. D’autre part, la radiographie a révélé que les restes d’un vêtement que portait l’homme lors de son enterrement étaient encore distincts, ce qui est assez intéressant, car les tissus survivent rarement.

Les restes d’un contenant en bois, ayant probablement servi pour déposer l’individu dans la tombe, faisaient aussi partie des éléments retrouvés.

Selon les archéologues, ce serait une découverte « incroyablement rare » puisqu’on ne connaît que très peu de tombes du même genre dans le sud de l’Angleterre.

De la nourriture pour l’au-delà ?

Parmi les objets découverts lors de la fouille, on compte également des récipients en céramique qui se trouvaient à l’extérieur du cercueil. Selon les informations, ces types de bocaux en argile servent généralement pour la préparation et la cuisson de la nourriture.

Les archéologues supposent ainsi que les récipients ont été placés dans la tombe pour contenir des offrandes durant l’enterrement. Les offrandes  sont mises dans la tombe pour que le défunt puisse subvenir à ses besoins dans l’au-delà.

Pour le moment, les scientifiques sont encore en train d’étudier leur nouvelle découverte. Ils espèrent ainsi obtenir plus d’informations sur l’identité et le statut social de l’individu, ainsi que l’état de la région à son époque.

Mots-clés archéologie