La toute première carte géologique de la Lune est désormais disponible

Depuis la nuit des temps, la Lune et ses différentes tâches suscitent la curiosité de tous. Mais à présent, l’USGS a enfin établi la première carte géographique, permettant ainsi de connaître la surface de notre satellite naturel dans les détails.

Pour information, l’USGS ou United States Geological Survey est un organisme du gouvernement des États-Unis basé en Virginie et dédié aux sciences terrestres. Et que ce soit pour la communauté scientifique que pour le grand public, ce récent travail, qui est le fruit d’une collaboration avec la NASA et la LPI (Lunar Planetary Institute), peut être considéré que comme une énorme avancée.

Crédits Pixabay

Jim Reilly, ancien astronaute de la NASA et directeur de l’USGS, s’est d’ailleurs exprimé au sujet du rôle que pourrait jouer cette toute nouvelle carte géographique de la Lune. Selon lui, cette « Carte géologique unifiée de la Lune » sera d’une très grande importance, surtout afin d’aider la NASA dans ses futures missions lunaires.

Une carte à l’échelle 1:5.000.000 qui a nécessité des dizaines d’années d’études

Tout d’abord, vous voudriez sûrement savoir qu’on peut avoir accès à cette carte sur la toile, à une échelle de 1:5.000.000. Les visiteurs auront donc des détails de très haute qualité.

Afin de concevoir cette carte, des données de plusieurs dizaines d’années d’études ont été nécessaires, comme le souligne Corey Fortezzo, géologue et principal auteur de cette carte lunaire de l’USGS.

En outre, afin de faire correspondre les anciennes informations aux données récentes, les anciennes cartes ont été redessinées. Et entre temps, une description unifiée de la stratigraphie de la Lune a été élaborée par l’USGS.

Grâce à tout ce travail, des explications qui n’ont pas pu être antérieurement données ont été fournies. Ce qui a d’ailleurs permis de corriger les incohérences que présentaient les anciennes cartes. Parmi ces dernières, on peut par exemple citer les noms et l’âge des différentes roches lunaires.

Plusieurs missions à destination de la Lune ont été mises à profit

En combinant les informations de six cartes régionales issues de l’époque d’Appolo (entre 1961 et 1972), durant laquelle les États-Unis ont envoyé des hommes sur la Lune pour la première fois , et les dernières mises à jour des missions satellites lunaires, l’élaboration de cette première cartographie complète de la Lune a pu être concrétisée.

En effet, il faut savoir qu’entre 1966 et 1968, afin de cartographier la surface lunaire, la NASA a envoyé 5 sondes spatiales, lors du programme Lunar Orbiter. Plus tard, en 2007, le Japon effectue sa première mission spatiale lunaire, avec la mission SELENE (Selenological and Engineering Explorer).

Les données fournies par l’altimètre laser de Lunar Orbiter et la topographie des deux pôles de la Lune ont ainsi été ajoutée à cette carte géographique. Quant au rôle de la mission SELENE, cette dernière a fourni les données d’élévation, par rapport à la zone équatoriale de la Lune.

Mots-clés lune