La trilogie de films « Mobile Suit Gundam » disponible gratuitement sur YouTube

Si jamais l’envie vous prenait de plonger dans l’univers de l’anime de Mecha le plus célèbre de tous les temps, ou tout simplement d’occuper vos longues soirées d’été autrement qu’en binge-watchant la dernière production Netflix en date, la chaîne officielle GundamInfo a mise en ligne la première trilogie de longs-métrages adaptés de la série Mobile Suit Gundam

Peut-être la case introductive la plus recommandée pour se lancer dans le lore de la franchise multimédia qui s’étend jusqu’à vers l’infini spatial et plus encore.

Sortie en salles obscures en 1981 avec Mobile Suit Gundam et Mobile Suit Gundam: Soldiers of Sorrow puis l’année suivante pour Mobile Suit Gundam: Encounters in Space, cette trilogie recompile les passages clés de l’anime original diffusé à la télévision japonaise en 1979 mélangés à de toutes nouvelles séquences réalisées pour l’occasion.

C’est son créateur Yoshiyuki Tomino qui orchestra ces toutes nouvelles versions du canon officiel de la saga avec une volonté de purger certains passages « bouche-trous » pour privilégier une narration et une intrigue moins dispersée.

L’avant et après Gundam

Tout comme l’anime de 1979, ces trois films suivent les tribulations du jeune Amuro Ray, gamin au tempérament explosif qui se retrouve à défendre le vaisseau spatial White Base de la Fédération terrienne contre les attaques incessantes du Duché spatial séparatiste de Zeon et son charismatique commandant Char Aznable.

On retrouve, en plus des mechas cultes qui inspirent et qui font encore aujourd’hui le succès de la franchise à l’heure actuelle, cette intrigue résolument plus « ancrée » dans le réel – si l’on peut dire – que les précédents animes mettant en scène des robots géants.

Mobile Suit Gundam marqua ainsi la naissance du Real Robot, ce genre de japanimation bien différent du sang-chaud et purement jubilatoire des Super Robot Goldorak, Mazinger Z et compagnie.

Alors bien sûr, comme à l’habitude des productions Gundam mises en ligne sur la chaîne officielle, pas d’option full HD disponible et il faudra donc se contenter de 720p sous-titré en anglais – ou en coréen et chinois, si jamais vous avez la chance de maitriser plusieurs alphabets. Aucune indication quant à la durée de disponibilité de la trilogie n’est indiqué en description ; on peut néanmoins tabler sur quelques semaines pour les procrastinateurs en herbe.