La vente de voitures neuves à essence sera interdite au Québec à compter de 2035

Le lundi 16 novembre 2020, la province canadienne du Québec a annoncé que les ventes de voitures neuves particulières à essence seront prohibées à partir de l’année 2035. Une décision qui s’inscrit dans le cadre des efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et pour encourager l’adoption des véhicules électriques.

En plus de rejoindre le rang de pays et de villes qui ont pris la décision de fixer un deadline de la vente des véhicules à combustion, la province canadienne a également annoncé un plan de financement à hauteur de 5,1 milliards de dollars sur cinq ans pour aider le Québec à atteindre son objectif de réduction de ses gaz à effet de serre.

Crédits Pixabay

Le premier ministre québécois François Legault a effectivement déclaré aux journalistes à Montréal que le Québec ambitionnait de réduire le niveau de gaz à effet de serre de 37,5% d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.

Le Québec s’aligne à la Californie

Avec cette décision d’interdiction de véhicules neufs à essence, le Québec s’alignera sur d’autres juridictions comme la Californie qui, selon Reuters, est le plus grand marché automobile américain. Cet Etat américain a effectivement annoncé en septembre dernier qu’il passerait aux véhicules électriques à partir de 2035.

Par ailleurs, le président de l’Association canadienne des constructeurs automobiles, Brian Kingston, a déclaré sur Twitter que « les consommateurs ont besoin de plus de soutien pour acheter de nouveaux VZE (véhicules à zéro émission) ». Néanmoins, la province canadienne du Royaume-Uni a déjà entamé l’interdiction progressive des véhicules et camions fonctionnant au carburant et prévoit une interdiction totale de leur vente et location à compter de 2040.

Le Canada compte multiplier les efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050

En tout cas, le premier ministre canadien Justin Trudeau, a promis de prendre des mesures radicales pour lutter contre le changement climatique et stimuler la croissance économique du pays. Pour ce faire, ce haut responsable compte notamment rendre les véhicules à zéro émission plus abordables et installer des bornes de recharge dans tout le pays.

De plus, le gouvernement canadien s’est également engagé à réduire les émissions nettes d’ici 2050 et à affecter des investissements dans une mise à jour fiscale au mois de décembre et à l’instauration d’un budget distinct sur la gestion des émissions de gaz à effet de serre pour l’année prochaine.

source: https://www.reuters.com/article/us-autos-canada-emissions/quebec-to-ban-sale-of-new-gasoline-powered-cars-from-2035-idUSKBN27W289