La vérité sur l’effet placébo

L’effet placebo désigne les bienfaits thérapeutiques chez un patient à la suite d’un traitement fictif qu’il pensait efficace. Les promoteurs du placebo revendiquent qu’il possède la même efficacité qu’un médicament dont les effets sont prouvés. Depuis son application au cours du XVII siècle, le placebo, souvent considéré comme une méthode miracle, n’a pas cessé de gagner en notoriété. Cependant, des chercheurs ont prouvé que les effets positifs de cette illusion sont parfois exagérés.

Pour les chercheurs de l’université de Sydney, qui se sont penchés sur le sujet, la réputation du placebo se base sur des résultats fortuits, souvent amplifiés par les médias. L’équipe de chercheurs, dirigée par le docteur Maher, a noté que les études sur les placébos ne concernent qu’une minorité qui ne présente que des effets modestes.

Une illustration représentant une seringue
Image par janjf93 de Pixabay – image recadrée

L’équipe de Sydney estime alors que ce procédé ne peut pas être intégré dans la médecine moderne. Les détails de leurs travaux ont été publiés dans le Medical Journal of Australia.

A lire aussi : Covid-19 : la FDA insiste, ne prenez pas de médicaments à destination du bétail

Aucune place pour les placebos dans les soins cliniques ?

Les auteurs de l’étude ont basé leurs travaux sur les données contenues dans une revue Cochrane concernant 234 essais. Tout ce qui a pu en être conclu, c’est que les placebos apportent uniquement des effets mineurs inhibant la douleur ou la nausée. Plus précisément, le document ne relate aucun bienfait majeur chez les sujets.

« Une grande partie du discours actuel sur le placebo semble se concentrer davantage sur la consécration des placebos comme étant mystérieuse et très efficace, et moins sur la possibilité de faire une différence pratique dans les soins et les résultats des patients. »

Chris Maher, le premier auteur et chercheur en physiothérapie

Les vrais traitements ont généralement des effets plus bénéfiques pour les malades. L’équipe de Maher a donc insisté pour écarter les placebos et privilégier les remèdes dont l’efficacité est confirmée.

A lire aussi : Covid-19 : 3 médicaments très prometteurs identifiés à Jérusalem

Un grand nombre d’expériences sur l’effet placebo est irrecevable

Nombre de chercheurs estiment que les placebos pourraient jouer un rôle important dans les traitements cliniques. Cependant, Maher et son équipe ont montré que les fondements de ces théories restent obsolètes.

Les scientifiques de l’université de Sydney ont conclu qu’un nombre considérable d’expériences sur les placebos étaient inexploitables. Soit elles présentaient un faible nombre de participants, soit les procédés étaient douteux.